Rédiger sa lettre de motivation en vue d’un stage

Rédiger sa lettre de motivation en vue d'un stage
Peu importe l’entreprise, il est préférable que la lettre de motivation soit rédigée sur une seule page. © THINKSTOCK

Dans le cadre de leur formation, les étudiants doivent très souvent effectuer un ou plusieurs stages. Si l’on passe enfin de la théorie à la pratique, il n’est pas toujours aisé de démarcher les entreprises soi-même. Pour mettre toutes les chances de votre côté, envoyez ou donnez en main propre un curriculum vitae accompagné d’une lettre de motivation personnalisée. Difficile à mettre en forme ? Oui, mais essentiel dans le milieu actif ! Voici quelques clés pour éviter la page blanche.
« Cette année, vous devrez réaliser un stage dans votre secteur d’activité » entonne l’un des professeurs. Après avoir sauté de joie à l’idée de se frotter « pour de vrai » au métier pendant quelque temps, on pense ensuite aux démarches à accomplir. Pour effectuer un stage, il faut le trouver, et pour le trouver, il est nécessaire de démarcher. Armé d’une solide volonté, on commence par mettre à jour son curriculum vitae avant de se lancer dans la rédaction d’une lettre de motivation. Mais par quoi commencer ? Et quels sont les éléments essentiels à ne pas oublier ? Sortez votre plus belle plume !

Formalité et prise de contact

Au secours ! Voilà trois heures que vous bûchez sur votre brouillon de lettre de motivation ? Pas de panique. Prenez une nouvelle feuille vierge et notez en haut à gauche vos coordonnées : nom, prénom, adresse, numéro de téléphone, permis B si vous l’avez et année de naissance. Sous ce premier paragraphe, descendez de quelques lignes et écrivez, à droite de la feuille, le nom du destinataire de la lettre. Une demande de stage peut être envoyée aux directeurs des ressources humaines (DRH) ou directement aux responsables d’équipes. Un conseil : il est préférable de contacter directement la société pour savoir à qui envoyer sa demande. Sautez ensuite une ligne en datant la lettre et en précisant la ville dans laquelle vous vous trouvez. N’oubliez pas l’objet de votre démarche, à savoir une demande de stage, plus pratique pour le destinataire.

Savoir se vendre

L’objectif est avant tout de trouver les bons arguments à mettre en avant et, surtout, de personnaliser sa lettre de motivation grâce à une bonne accroche. Vous commencerez par vous présenter, en détaillant votre parcours et en précisant si votre candidature est spontanée ou si votre stage est conventionné. La durée de celui-ci est également à spécifier car les entreprises se doivent légalement de dédommager un stagiaire au bout de deux mois de présence dans leurs locaux.
Pour postuler à un stage, vous devrez expliquer à l’entreprise pourquoi vous la choisissez. Il est donc indispensable de se renseigner au préalable sur l’établissement, son domaine d’activité et ses missions. Enfin, trouvez les bons adjectifs qui pourraient vous correspondre. Rigoureux ? Organisé ? Sociable ? Les recruteurs veulent connaître nos points forts, alors on se lance ! Vous n’oublierez pas non plus de préciser quelles compétences vous souhaiteriez développer au sein de la société. Car, malgré le jeune âge des stagiaires, bon nombre d’entre eux ont déjà effectué des petits boulots d’été ou des stages à l’étranger. Il est donc nécessaire de développer ses expériences qui pourraient se rapprocher des missions de l’entreprise. Soyez enthousiaste et prouvez à travers ces exemples votre flexibilité et votre ouverture d’esprit. Après toutes ces formalités de présentation, on finit en beauté en proposant au destinataire de le rencontrer, sans oublier de le remercier pour l’attention qui sera apportée à la demande et, enfin, de signer.
Dans l’idéal, demandez à un proche de vous relire et vous verrez : à force d’être sollicité, un recruteur finira par vous rencontrer !

Julie PITAUD

Laisser un commentaire