Un bon bilan pour « Rénover+ demain »

Un bon bilan pour « Rénover+ demain »
O. Vignal (Clermont Auvergne Métropole) et Patrick Carlier (GRDF) ont signé une convention de partenariat © E. Thérond

19 projets de rénovation énergétique ont été lancés par l’intermédiaire de la plateforme publique.

Vous avez un projet de rénovation énergétique de votre logement ? « Rénover+ demain » peut vous proposer un accompagnement technique et juridique pour mener à bien votre projet. Ce service public gratuit, lancé par Clermont Auvergne Métropole avec l’appui financier de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et de l’ADEME, vient de dresser son premier bilan d’activité après un an d’existence.

Un bilan « très intéressant » à en croire Odile Vignal, vice-présidente de la métropole en charge de l’habitat et du développement durable, avec 139 ménages inscrits dans la démarche, 73 évaluations énergétiques réalisées et 19 projets en cours de chantier, dont 74 % portés par des propriétaires occupants.

« Nous avons dépassé les objectifs que nous avions visés sur la première année » se félicite l’élue clermontoise. Grâce à la plateforme, le montant total des devis initiés s’élève à 401.292 € HT, preuve que le dispositif demeure intéressant pour les acteurs du bâtiment. Sur trois ans, la collectivité espère accompagner quelque 600 ménages, sachant que le parc résidentiel privé de la métropole est composé de 110.595 logements.

Un bon bilan pour « Rénover+ demain »
Les habitant de la métropole désireux de faire des travaux bénéficient d’un accompagnement technique et juridique.

Public et privé

Parmi les partenaires de « Rénover+ demain », 5 bureaux d’études ou auditeurs, 5 banques, 20 entreprises du bâtiment, 3 maîtres d’œuvre, les organisations professionnelles (FFB, CAPEB…), l’ADIL et l’Aduhme pour l’aspect technique, et depuis peu GRDF. « L’enjeu de la rénovation énergétique est très important pour GRDF. Juste un chiffre : nous avons 83.000 clients résidentiels desservis en gaz sur la métropole. Et il y a 50.000 logements à rénover » souligne Patrick Carlier, directeur territorial Auvergne de GRDF, pour qui le gaz a « toute sa place » dans la transition énergétique du territoire.  

Pour l’heure, la plateforme est financée uniquement par des fonds publics à hauteur de 450.000 € pour trois ans. Après cette expérimentation, Clermont Auvergne Métropole espère un appui supplémentaire de la Région et du secteur privé pour la faire perdurer.

Une trentaine de plateformes de ce type existent dans la région. Depuis leurs créations, 97.000 contacts ont été générés, 30.000 ménages visités et 8.200 rénovations achevées, dont 29 % ont atteint le niveau BBC. « Cela permet aux acteurs de monter en compétences. C’est important pour que le particulier ait une offre de qualité sur laquelle il pourra compter » souligne Agnès Duval, directrice régionale déléguée de l’ADEME, pour qui ce dispositif est aussi créateur de richesse pour le territoire.

Pratique. Renseignements sur www.renoverplusdemain.fr/

Partager