Châtel-Guyon : le Resort Thermal ouvrira en 2020

Châtel-Guyon : le Resort Thermal ouvrira en 2020
15.000 m², le nouveau Resort sera ouvert sur la ville et articulé autour d’une grande place

Les travaux du futur établissement vont débuter en mars. Plus de 33 millions d’€ sont consacrés à la construction de ce Resort Thermal novateur qui devrait ouvrir ses portes en février 2020.

Pour le groupe France Thermes, le marathon commence. Alors que les travaux préparatoires du futur Resort débuteront au mois de mars, il va falloir s’activer sur deux fronts puisque la saison thermale 2018 ouvrira également le 19 mars pour se prolonger jusqu’au 3 novembre. Cette année figurent notamment un réaménagement de l’accueil des thermes, afin d’offrir plus de confort aux curistes, et la création d’un espace détente plus convivial. Côté travaux, les premiers coups de pioche du nouveau Resort, implanté sur le site des tennis, seront donnés en mars, et la pause de la première pierre devrait être effectuée au mois de mai. France Thermes va dupliquer à Châtel le concept qu’il a imaginé et développé à Bagnoles-de-l’Orne, en Normandie. « Un resort, c’est une eau minérale naturelle, un lieu unique, une offre multiple et une prise en charge réalisée par un seul interlocuteur. Pour la construction de celui de Châtel, nous ne voulons pas faire table rase du passé mais au contraire qu’il soit un élément de repère pour les curistes », affirme Sylvain Serafini, président de la société France Thermes.

Le futur établissement de 15.000 m² proposera donc une offre globale : un centre thermal, un spa, une buvette d’eau thermale, un restaurant proposant de la « nutri-gastronomie », une résidence de tourisme 4*, des salles de réunions, une boutique, une résidence services pour seniors autonomes de 60 appartements et un centre de recherche en nutrition. « Outre une offre nouvelle de prévention-santé, nous voulons faire de Châtel la station européenne de référence sur la qualité digestive et le microbiote. »

Châtel-Guyon : le Resort Thermal ouvrira en 2020
Les dirigeants de France Thermes, Didier Werner, Sylvain Serafini et Pierre Jal, en compagnie de Danielle Faure-Imbert, adjointe au maire de Châtel-Guyon

Plus de 33 millions d’€ sont consacrés à cet « investissement privé le plus important de France dans le domaine thermal », rappelle Sylvain Serafini. Finalement, les dirigeants de France Thermes ont décidé de différer son ouverture. C’est à la fin de l’année 2019 qu’auront lieu les essais techniques et la formation du personnel (80 nouveaux emplois attendus). L’inauguration du Resort, quant à elle, est prévue en février 2020.

Les responsables des thermes ont également présenté le bilan de l’année 2017. A Châtel-Guyon, après une réorganisation de la planification des soins, la fréquentation des cures médicalisées a connu une progression de 1,8 % (5700 cures conventionnées), auxquelles il faut ajouter près de 500 cures dites libres (en hausse de 4 %), soit un total de 6200 curistes. Une fois l’entrée en service du Resort, les dirigeants de France Thermes tablent sur une hausse importante du nombre de curistes : 10.000 par an en vitesse de croisière.

« Nous avons un prix moyen par journée de 35 € H. T. par curiste. Nous sommes donc sur une thérapeutique qui n’est pas chère. Le rapport coût/efficacité est en notre faveur », plaide Sylvain Serafini.

Au-delà, comme le rappelle Danielle Faure-Imbert, adjointe au maire de la ville, il s’agit bien de faire de Châtel-Guyon une station thermale de pleine santé en misant sur l’activité physique, la nutrition, la gestion du stress. « Nous sommes déjà station pilote sur ce concept. Nous attendons une nouvelle clientèle, plus jeune, qui viendra faire ici de la prévention santé », se projette l’élue, visiblement confiante dans ce concept en plein essor.

Partager

Laisser un commentaire