Dossier Médical Partagé, à vous de jouer

Dossier Médical Partagé, à vous de jouer

La CPAM du Puy-de-Dôme, pionnière le déploiement du dossier médical partagé, se mobilise pour inciter toujours plus de Puydômois à ouvrir leur carnet de santé numérique.

Après avoir été progressivement déployé depuis la fin 2016 dans neuf départements dont le Puy-de-Dôme, le Dossier Médical Partagé (DMP) est désormais disponible dans toute la France. Gratuit et confidentiel, ce carnet de santé numérique permet de conserver ses informations médicales et de les partager avec les professionnels de santé de son choix. Ces derniers peuvent l’alimenter via leur logiciel métier ou depuis le site dmp.fr. « Mémoire de la santé » des patients. Le DMP, en favorisant la coordination, la continuité et la qualité des soins, va permettre à chacun d’être mieux soigné. A la faveur de la campagne nationale de communication incitant chacun à ouvrir son Dossier Médical Partagé, la caisse d’Assurance Maladie de du Puy-de-Dôme poursuit ses actions d’information et d’accompagnement auprès du grand public, comme des professionnels de santé, afin d’inscrire ce nouveau service dans les usages au même titre que l’utilisation de la carte Vitale ou celle du compte ameli.

Qui n’a jamais perdu un bilan sanguin ou eu un doute quant au nom d’un médicament qui lui a été prescrit ?

Véritable carnet de santé numérique, le Dossier Médical Partagé conserve la mémoire de la santé de chaque patient. Outre les informations apportées par les professionnels de santé consultés (synthèses médicales, compte-rendu d’hospitalisation, résultats d’analyses ou d’examens, bilans divers), le DMP est automatiquement alimenté par l’Assurance Maladie à partir de l’historique des soins et des traitements remboursés des 24 derniers mois.

Le patient, quant à lui, peut ajouter en quelques clics, depuis l’appli dédiée ou le site dmp.fr, des renseignements utiles à son suivi médical (groupe sanguin, allergies, par exemple). Le DMP facilite ainsi une prise en charge médicale de meilleure qualité en limitant le risque d’interactions médicamenteuses, les allergies ou les incompatibilités de traitements. Il permet aussi d’éviter les examens et les prescriptions redondants. S’il présente un intérêt majeur pour tout patient, le Dossier Médical Partagé est particulièrement utile pour les personnes ayant souvent recours aux soins, comme les patients atteints d’une maladie chronique et les femmes enceintes. Il est également d’une aide précieuse en cas d’urgence médicale, de déplacement loin du domicile ou de changement de médecin traitant.

1.882.503 personnes disposent déjà d’un DMP en France, dont 53.500 dans le Puy-de-Dôme.


Comment ouvrir son DMP ?

Muni de sa carte Vitale, il faut quelques minutes seulement pour créer un Dossier Médical Partagé. La CPAM s’est attachée à simplifier la création, l’alimentation et l’utilisation de ce nouveau service. A cette fin, de nouveaux canaux d’ouverture des DMP ont été créés : directement sur internet sur le site www.dmp.fr* par le patient lui-même qui pourra créer son DMP seul au moyen des identifiants qui lui seront adressés par l’Assurance Maladie au cours des prochaines semaines ; dans les accueils des CPAM et dont les agents sont habilités à ouvrir un DMP pour les assurés qui le souhaitent ; dans les pharmacies qui ont la possibilité depuis juillet 2018 de s’équiper pour créer des DMP. Ce sont ainsi plus de 300.000 DMP qui ont déjà été ouverts au cours des quatre derniers mois dans près de 8.000 officines en France.

Partager