Du côté de chez Monsieur Aurélien

Du côté de chez Monsieur Aurélien
Aurélien Lecomte devant son établissement au Mont-Dore © Jérôme Mondière

Ancien dirigeant d’un groupe hôtelier de luxe, il a ouvert une épicerie-fine et un salon de thé au Mont-Dore. Un des rares endroits en Auvergne où l’on peut déguster la célèbre madeleine de Proust…

Il a réussi à faire revivre une institution du Mont-Dore, en lui trouvant une nouvelle vocation… Lui, c’est « Monsieur Aurélien. Un épicurien du beau et du bon, qui a su exploiter à merveille le charme un peu suranné de l’ancienne salle à manger « première classe » du palace Le Sarciron pour en faire un lieu de ravissement pour les papilles. Situé entre les thermes et le casino, cet établissement construit entre 1883 et 1907 par l’architecte clermontois Louis Jarrier fut le premier hôtel de luxe en Auvergne. Il a ensuite été transformé en habitation dans les années 1950-55.

Dans sa boutique, Aurélien Lecomte a choisi de recréer cette ambiance Belle Epoque. Lustres haut de forme en feutrine, mobilier en rotin, interrupteur en porcelaine, parquet en point de Hongrie, bocaux Le Parfait…Tout a été pensé dans les moindres détails. Si Sacha Guitry, Charles Trenet ou Edith Piaf sont passés par là, c’est bien à Marcel Proust, habitué à venir « prendre les eaux » dans la station, auquel on songe en premier en franchissant le seuil du 7 rue Ramond…

Marcel Proust… Qui n’a jamais rêvé de croquer dans la plus célèbre madeleine de la littérature ? « C’est le best-seller de la boutique, avec une vraie forme de coquille Saint-Jacques. On retrouve cet emblème de l’Art Nouveau dans les ferronneries du palace et sur le logo » souligne le maître de maison. Cette grosse madeleine pâtissière juste tiédie est associée à une carte de sept chocolats chauds à l’ancienne. Impossible de ne pas succomber, fermer les yeux et se souvenir…

Du côté de chez Monsieur Aurélien
La véritable madeleine de Proust d’Eure-et-Loir… Un incontournable de la maison. © Jérôme Mondière

Un certain art de vivre

Les meubles raffinés de cet élégant boudoir recèlent bien d’autres trésors. Maison Cruzilles, Mariage Frères, Conserverie Belle-Iloise, Nougats des Arts, Maisons Rullier, Bonnat-chocolatier, d’Armorine, Calvagnac, Gramm’s… Aurélien Lecomte ne sélectionne que des produits artisanaux d’excellence. Qu’ils soient d’ici ou d’ailleurs, tous ont été testés et approuvés par l’intéressé, qui ne transige pas sur la qualité, la provenance et l’authenticité. Cette année, il envisage la création d’une infusion bio de plantes d’Auvergne en partenariat avec Happy Plantes.

Les produits exposés sur les étagères de l’épicerie peuvent se déguster à table avec des couverts en argent ou une théière en émail, comme l’exigeait le cérémonial du début du 20ème siècle.

Avant de lancer ce véritable « lieu d’art de vivre », Aurélien Lecomte a dirigé pendant 15 ans le groupe hôtelier de luxe « Hôtels Particuliers ». Fondé et présidé par Philippe Savry, l’enseigne s’évertue à redonner une âme au patrimoine, à retrouver l’esprit de lieux parfois tombés dans l’oubli, comme le château de Varillette à Saint-Flour. « J’ai un peu cet ADN-là » insiste l’ancien dirigeant, qui a suivi six années d’études hôtelières.

Aurélien Lecomte a beau être originaire de Chartres, il n’en oublie pas pour autant ses racines auvergnates. Ses arrières-arrières-grands-parents ont en effet quitté le Cantal pour ouvrir une confiserie-épicerie fine dans le quartier de Nation à Paris. Trois générations plus tard, leur descendant de 41 ans a fait le chemin en sens inverse… Longtemps, Aurélien Lecomte a rêvé de voler de ses propres ailes. Aujourd’hui, il ne regrette rien…

Pratique. Monsieur Aurélien, ancien palace Le Sarciron, 7 rue Ramond, 63240 Le Mont-Dore. Tel. : 04 73 21 81 41 www.monsieuraurelien.com Ouvert tous les jours de 10h30 à 19 heures (fermeture le mardi hors vacances scolaires).

Partager