La bataille de Gergovie aura-t-elle lieu ?

La bataille de Gergovie aura-t-elle lieu ?
Edouard Morin préside l’association

Ce n’est encore qu’un projet mais ses concepteurs espèrent bien le mener à terme. Leur idée ? Concevoir un spectacle vivant historique son et lumière autour de la bataille de Gergovie. Pour cela, ils ont créé en septembre 2015 l’association « Gergovie Grand Clermont », présidée par Edouard Morin, à l’origine du projet.

« Nous basons notre travail sur la véracité historique, explique ce dernier. Nous travaillons pour cela avec un maître de conférences de la faculté d’histoire qui relie notre synopsis et le corrige. On avance pas à pas et on souhaite mettre en place un encadrement professionnel. Nous allons pour cela faire rentrer dans l’association des personnes issues du monde du spectacle, un metteur en scène, un directeur technique et une coordinatrice. Gergovie est un site majeur de l’histoire de France et je pense qu’il est possible de réaliser des choses complémentaires à l’offre déjà existante à l’image des Arverniales. »

Des contacts ont été pris avec deux troupes de la région : l’une de danse, l’autre de reconstitution de combats historiques. En parallèle, des bénévoles, des figurants et des acteurs seront bien évidemment associés au projet, qui entend défendre des « vertus culturelles, sociales et éducatives », notamment auprès d’un public scolaire.

Les concepteurs souhaitent également faire travailler en priorité les entreprises locales pour la réalisation technique. Pour l’heure, ils font plancher une étudiante de Master sur le premier « business plan » de l’opération. Verdict fin juillet.

Reste maintenant à trouver le lieu du spectacle… Un temps évoqué, l’idée de vouloir investir le plateau lui-même semble aujourd’hui exclue, en raison notamment de l’opposition de certains habitants du secteur. « Notre volonté, c’est de le faire au pied du plateau, corrige Edouard Morin. Mais il s’avère complexe de trouver un terrain. »

A défaut de pouvoir le faire, ce dernier n’exclut pas de s’éloigner du site, de « 5, 10 ou 15 km » s’il le faut.

Quant au délai de création du spectacle, il n’est pas encore fixé pour l’instant. Le président de l’association l’affirme : si le projet voit le jour, ce ne sera qu’à moyen terme. En tout cas pas en 2018. « On préfère prendre notre temps ». Lui a déjà les contours de la manifestation en tête : « Nous proposerons quatre à cinq représentations sur une dizaine de jours durant la période estivale, fin juillet précisément. »

In fine, la bataille de Gergovie ne sera peut-être que le premier étage de la fusée lancée par l’association. « L’objectif est de concevoir d‘autres spectacles sur d’autres grands faits de l’histoire de l’Auvergne », projette déjà Edouard Morin, qui se veut avant tout pragmatique.

La bataille de Gergovie aura-t-elle lieu ?
Une partie des membres de la confrérie de Gergovie réunie récemment sur le célèbre plateau

Laisser un commentaire