Les collégiens en pince pour l’environnement

Les collégiens en pince pour l’environnement
La cérémonie de remise des prix a eu lieu le 14 décembre à l’Hôtel du Département, à Clermont-Ferrand.

Promouvoir l’éducation à l’environnement auprès des collégiens du département, c’est tout l’enjeu du « Défi Collège Nature » porté par le Conseil départemental du Puy-de-Dôme en lien avec l’Académie de Clermont-Ferrand. Cette opération a pris la suite du « Défi Collège Energie », qui avait été initié en 2017.

De nombreux collégiens du territoire, tous volontaires, ont planché depuis la rentrée de septembre sur des projets en lien avec les trois thématiques principales : « nature, faune et flore » ; « nature et eau » ; « nature et paysages ». Ils ont ensuite soumis leurs idées à un jury, composé de représentants du Département, du Rectorat et de la Maison des sciences. Ce dernier a sélectionné sept projets sur l’ensemble des collèges ayant participé au Défi.

« Ces thématiques concernent tout le monde, aussi bien les établissements ruraux que ceux situés en zone urbaine. A travers ce défi, le Conseil départemental va au-delà de sa compétence collège. Nous soutenons tous les projets pédagogiques de qualité. L’intérêt, c’est de savoir comment on peut faire passer les messages, comment on peut faire vivre la transition écologique au quotidien mais aussi les territoires », expliquent Nicole Esbelin et Dominique Giron, vice-présidentes du Département en charge respectivement des collèges et de l’innovation, la transition énergétique, le numérique et le tourisme.

C’est au cours d’une petite cérémonie organisée dans la salle d’assemblée du Conseil départemental que les collégiens et leurs professeurs se sont vu remettre leur prix. Les collèges René Cassin, de Manzat, et Alexandre Vialatte, de Saint-Amant-Roche-Savine, ont remporté la médaille de bronze avec un chèque de 2.000 € chacun. Ceux de Saint-Joseph, à Ambert, Albert Camus, à Clermont-Ferrand, et Les Près, à Issoire, sont montés sur la deuxième marche du podium (un chèque de 2.500 € chacun). Les premiers prix, ex-aequo, sont revenus au collège Pierre Gironnet de Pontaumur et Jean-Auguste Senèze d’Arlanc, avec à la clé, un chèque de 4.000 €. Si les collégiens de Pontaumur ont planché sur le projet dénommé « Maya », une ruche connectée au sein de leur établissement, ceux de la ville du Livradois-Forez ont œuvré sur la « préservation de la moule perlière et l’empreinte écologique. »

Partager