Les dangers des pesticides sur le cerveau

Les dangers des pesticides sur le cerveau
La conférence aura lieu le 10 mai

L’association GREFFE (Groupe scientifique de réflexion et d’information pour un développement durable) invite le professeur Philippe Luccarini afin de tenter de répondre à la question de l’effet des pesticides présents dans notre environnement et dans nos aliments sur les fonctions de notre cerveau. Les inquiétudes concernant l’impact des pesticides sur notre santé sont-elles justifiées ? De nombreuses études scientifiques montrent que l’usage massif des insecticides dans les domaines agricoles, domestiques, sanitaires et industriels (près de 80.000 tonnes utilisées chaque année en France) au cours des 50 dernières années, a conduit à une contamination généralisée de notre environnement. Leur persistance dans l’air, dans les eaux de surface ou les nappes phréatiques, dans les sols et dans les aliments, même pour ceux qui sont interdits depuis des décennies, est due à leur faible dégradabilité. Les études épidémiologiques réalisées à la fois sur les enfants et les adultes montrent que le nombre de contaminants et que le niveau de contamination dans leurs cheveux, leur urine ou le sang sont élevés. On soupçonne ces pesticides d’avoir de nombreux effets sur la santé des individus, en particulier sur la formation de cancers, sur les troubles neurologiques, les dérèglements du système immunitaire et les désordres du système hormonal.
La conférence sera consacrée aux effets des pesticides sur le fonctionnement du système nerveux central et aux pathologies qui en résultent. Rendez-vous le mercredi 10 mai, à 18h30, à l’amphi 6 du Campus universitaire des Cézeaux, à Aubière. Spécialiste de la douleur et la migraine chronique, le Pr Philippe Luccarini est neurobiologiste au laboratoire INSERM « Neuro-Dol » de l’université Clermont Auvergne.
L’entrée à la conférence est libre et gratuite.

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.