Incinérateur : pas d’impact sur l’environnement

Incinérateur : pas d’impact sur l’environnement
L’an dernier, le pôle a produit de l’électricité pour plus de 60.000 habitants

La septième commission de suivi du pôle de valorisation de déchets ménagers Vernéa, rassemblant des représentants de l’Etat, des collectivités locales dont le VALTOM, des riverains, des associations, l’exploitant et ses salariés, s’est réunie dernièrement sous la présidence de Béatrice Steffan, secrétaire générale de la Préfecture du Puy-de-Dôme pour présenter ses bilans d’exploitation et de surveillance du milieu naturel autour du site en 2016

Vernéa assure avoir réalisé de « très bonnes performances tant sur le plan énergétique qu’environnemental », malgré une légère baisse d’activité due à des avaries techniques désormais résolues.

Pour s’assurer de l’absence d’impact sur l’environnement, le site a fait l’objet de trois contrôles inopinés de la DREAL pour la seule année 2016 en complément des contrôles habituels réalisés par ATMO Auvergne-Rhône-Alpes, les laboratoires Biotox et Safege. « L’ensemble des résultats restent comparables à ceux des années précédentes et ne relèvent aucune évolution autour du site »* affirme Vernéa.

L’an dernier, le pôle a produit de l’électricité pour plus de 60.000 habitants, 6.000 tonnes de compost, 28.500 tonnes de graves de mâchefers et 3.700 tonnes de métaux ferreux et non ferreux à partir de déchets issus du territoire du VALTOM.

Trois ans et demi après sa mise en service, le pôle suscite toujours beaucoup d’intérêt. Plus de 2.000 visiteurs s’y sont rendus tout au long de l’année 2016, 350 lors des deux journées portes ouvertes de juin et novembre. Le VALTOM et Vernéa disent « attacher beaucoup d’importance à la politique de transparence qu’ils mènent auprès des populations depuis la construction du site ». Pour visiter l’usine de traitement des déchets, rendez-vous sur www.valtom63.fr

*Les résultats sont consultables sur le site internet www.vernea.fr

Partager

Laisser un commentaire