Le réseau de chaleur clermontois récompensé

Le réseau de chaleur clermontois récompensé

Avec environ 70% d’énergies renouvelables, Clervia, le réseau de chaleur de Clermont-Ferrand vient d’être récompensé par le label Écoréseau de chaleur pour son exemplarité. Ce label remis par Amorce récompense les réseaux alimentés par plus de 50 % d’énergies renouvelables, ayant un tarif compétitif par rapport aux autres solutions de chauffage et ayant mis en place un lieu de concertation et d’information avec les usagers.

Le réseau de chaleur Clervia, d’une longueur de 5,2 km, fournit le chauffage et l’eau chaude sanitaire à 4.100 équivalents-logements dans le quartier de la Gauthière. Il alimente l’hôtel de Région, la cité scolaire Camille Claudel,  le musée d’art Roger Quillot, les immeubles de Logidôme, Auvergne Habitat et SCIC Habitat ainsi que le site de Michelin la Combaude en export de chaleur.
La réalisation et l’exploitation du réseau et de la chaufferie bois ont été confiées par la Ville de Clermont-Ferrand et maintenant la Communauté urbaine à Dalkia dans le cadre d’une délégation de service public pour 24 ans.
Mise en service en 2012, la chaufferie est composée d’une chaudière bois de 7 MW couplée à trois chaudières gaz d’une puissance totale de 17 MW et d’une cogénération pour assurer l’appoint et le secours.

Le réseau de chaleur clermontois récompensé

Avec un tarif moyen de 64 euro TTC/MWh en 2016, le réseau de chaleur de Clervia offre une solution particulièrement compétitive au regard des autres moyens de chauffage que sont le gaz ou le fioul collectifs (de 10 à 25% plus coûteux).
Un club réunissant une fois par an les abonnés au réseau facilite les relations et permet d’apporter des éléments de compréhension aux usagers.
Environ 70% des besoins énergétiques y sont assurés par des ressources renouvelables grâce à 11.800 tonnes de bois énergie qui proviennent du Puy de Dôme par la plateforme de Gelles. L’installation permet ainsi d’éviter l’émission de 5 000 tonnes de CO2 par an soit, l’équivalent de 3 000 véhicules retirés de la circulation.
« ce réseau de chaleur marque non seulement l’engagement de la ville en faveur du développement durable mais permet également de lutter contre la précarité énergétique en offrant aux habitants de la Gauthière un tarif compétitif pour leur dépense de chauffage », souligne Olivier Bianchi, Président de Clermont Auvergne Métropole et Maire de Clermont-Ferrand. Ce dernier rappelle également que l’économie locale est positivement impactée car la filière bois permet la création et la pérennisation de près de 10 emplois non délocalisables.

Pour Jérôme Aguesse, Directeur régional de Dalkia Centre-Est, « Les réseaux de chaleur constituent un vecteur indispensable pour atteindre les objectifs des territoires dans le cadre de la politique de transition énergétique et de la mise en œuvre de l’Accord de Paris sur le climat. D’ici à 2030, la quantité de chaleur renouvelable livrée par les réseaux de chaleur devrait être multipliée par cinq ».

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.