Tant qu’il y aura des disques

Tant qu’il y aura des disques

Rendez-vous à la Maison des Sports les 1er et 2 octobre pour la 31e édition de la Fête du Disque, vinyle, CD et DVD.

Beaucoup s’y sont cassés les dents, nombreux se sont effacés, tant ont disparu… La fête du disque, elle, poursuit son chemin malgré les bouleversements techniques et industriels, l’évolution de la société et le changement de génération. Lorsque l’événement vit le jour à l’automne de 1986, Léo Ferré, le grand Léo, vivait encore et l’on écoutait « True Colors » de Cindy Lauper, « Sans contrefaçon » de Mylène Farmer ou « Jalousie » de Jean-Pierre Mader sur les ondes de RSDD qui cartonnait … Le disque CD venait tout juste de faire son apparition. Aujourd’hui, c’est le vinyle, ce bon vieux vinyle, qui a le vent en poupe aux yeux des collectionneurs et des amoureux d’objets musicaux. Les « galettes », comme on les appelait, ont retrouvé une place privilégiée sur les platines… L’effet de la nostalgie a sans doute joué, au départ, dans cette « vinyle mania » mais l’engouement a dépassé ce stade pour rejoindre désormais un véritable phénomène : l’objet plaît pour ce qu’il est autant que pour ce qu’il fut. « Je crois que la durée de vie des CD n’excèdera pas trois ou quatre ans » estime Pascal Gidon, le président de Mélomania, l’association qui organise la Fête du Disque. « Les gens qui ont goûté au vinyle en veulent encore. Il présente beaucoup d’avantages et très peu d’inconvénients. »

Tant qu’il y aura des disques

300.000 disques

Les vinyles seront donc les vedettes de cette nouvelle édition de la fête du disque, le samedi 1er et dimanche 2 octobre à la Maison des Sports. Selon Pascal Gidon « Le rapport dans les bacs sera environ de 80 à 20 entre les vinyles et les CD ». Cinquante exposants, pour la plupart ultra-spécialisés, vont débarquer avec leur trésor de guerre à la Maison des Sports, un pactole représentant au total quelques 300.000 pièces, ce qui fait de l’événement clermontois l’un des plus importants en France. Qu’il pleuve, qu’il vente ou que règne le grand bleu dans le ciel, le public se rend fidèlement à la fête. « Le chiffre du public est d’une grande stabilité depuis quelques années. Nous enregistrons environ 1200 entrées. Et parmi le public, il y a des collectionneurs « purs et durs mais aussi des gens qui viennent pour de l’écoute » souligne le plus mélomanesque des présidents d’association. Ils pourront chiner et s’appesantir sur des disques de toutes sortes, de tous les genres, avec une prédominance, toutefois, pour le rock des années 70 et 80, période incontournable, indémodable et irremplaçable.

Les 1er et 2 octobre à la Maison des Sports de Clermont ( samedi de 13h à 19h et dimanche de 10h à 18h.)

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.