Renaud Lavillenie : « Nous aurons la certitude d’avoir tous les compétiteurs en grande forme »

Renaud Lavillenie : « Nous aurons la certitude d’avoir tous les compétiteurs en grande forme »

Les meilleurs perchistes de la planète se donnent rendez-vous à Clermont-Ferrand le 25 février pour la 3ème édition du All Star Perche. Si le meeting international monte encore en puissance, une semaine seulement avant les championnats du monde, Renaud Lavillenie endosse une nouvelle fois la double casquette d’organisateur et d’athlète. Impressions…

Info – Comment se présente cette nouvelle édition du All Star Perche ?
R. L. – J’ai le plaisir de pouvoir reconduire le meeting pour une 3ème édition. Nous nous inscrivons dans la continuité et sommes fiers d’être soutenus par nos partenaires, dont la ville de Clermont-Ferrand. Cela nous permet de pouvoir proposer l’un des plus beaux événements dédiés à la perche dans le monde, si ce n’est le plus beau. Le choix de la date est en plus stratégique. Nous sommes placés une semaine tout juste avant les championnats du monde en salle de Birmingham, en Angleterre. Nous aurons la certitude d’avoir tous les compétiteurs en grande forme. On peut logiquement espérer décrocher de belles performances. Mon objectif est de garder cette date-là dans les années à venir.

I. – Au niveau du concours Elite prévu le 25 février (ouverture des portes à 16 h), le casting est impressionnant, n’est-ce-pas ?
R. L. – Effectivement. J’essaye de mettre les athlètes dans les meilleures conditions possibles. C’est pourquoi, nous limitons le nombre d’engagés, en se basant sur des critères de performances essentiellement. Autour de 13 perchistes chez les hommes et une dizaine chez les femmes. Chez les garçons, le podium de Londres sera présent, notamment les deux perchistes qui ont passé 6 mètres l’an dernier (Sam Kendricks et Piotr Lisek) et plus largement, les cinq meilleurs performers mondiaux de 2017. Chez les femmes, nous avons les confirmations de l’américaine Sandy Morris, vice-championne olympique et du monde, de la Suissesse Nicole Büchler, de l’Allemande Lisa Rysih. Pour le concours Elite, tous les meilleurs français sauteront également à Clermont.

I. – D’un point de vue sportif, qu’attendez-vous personnellement de votre meeting ?
R. L. – Après 2016 qui fut une édition assez incroyable pour moi (vainqueur et tentative contre son propre record du monde : NDLR), je reste sur une édition 2017 plutôt frustrante puisque j’étais en délicatesse avec mon corps. Etant blessé, je voulais absolument sauter. Je me suis bien battu mais j’ai dû rendre les armes plus tôt que prévu. Heureusement, la saison 2017 est derrière moi. Au niveau des performances, je suis de retour par rapport à mes grandes années. Ce qui est encourageant. D’un point de vue physique, je me sens bien aussi. En meeting, j’ai fait mon premier concours sur élan complet à Berlin le 26 janvier.

I. – Le All Star Perche, c’est aussi 4 jours dédiés à la discipline…
R. L. – Oui. Nous proposons cette année encore une journée de découverte de la perche à destination de 400 jeunes scolaires clermontois, tout cela encadré par le Clermont Athlétisme Auvergne. Vendredi 23 février, nous aurons une journée festive à destination des partenaires avec le concours des légendes et sportifs. Aurélien Rougerie et Cyril Desprès nous avaient fait l’honneur de participer l’an dernier. La journée du samedi 24 février sera consacrée au Perche Elite Tour, un concours national rassemblant des centaines de perchistes. Il s’agit d’un vrai brassage où les engagés peuvent bénéficier des mêmes conditions que les athlètes du concours Elite (l’entrée est libre et gratuite). Enfin, le matin même du All Star Perche, nous renouvellerons le colloque sportif organisé en partenariat avec la Ligue Auvergne-Rhône-Alpes d’athlétisme.


Le All Star Perche sur France 3

Partager

Laisser un commentaire