Catherine Merlot « Le public a un attachement très fort à la Foire internationale de Clermont-Cournon »

Catherine Merlot « Le public a un attachement très fort à la Foire internationale de Clermont-Cournon »
Catherine Merlot annonce des mesures de sécurité renforcées à la Foire : « Tout est fait pour que les visites se déroulent en famille, et en toute sérénité » © Valentin UTA

Catherine Merlot est commissaire général de la Foire internationale de Clermont- Cournon, et préside depuis 2012 le Groupement des Foires de France. Elle est aussi vice-présidente de l’Unimev- Union française des métiers de l’évènementiel.

Info- La Foire de Clermont-Ferrand a lieu dans la même période que les foires de Strasbourg, Auxerre, Pau, Le Mans, Saint-Etienne, Caen… Septembre est le mois des foires ?

En fait il y a deux grandes périodes : les foires de printemps de la mi-mars à juin, et les foires d’automne en septembre et octobre. Certaines débutent même fin août comme la Rochelle.

Cette année pour la première fois depuis longtemps, la foire de Clermont-Cournon n’a pas lieu en même temps que celle de Strasbourg. Nous avons en effet décalé nos dates, et commençons le 10 septembre, afin de ne pas être trop près de la rentrée scolaire. Autrement nous aurions démarré le 3 septembre, mais cela ne nous a pas paru judicieux 48 heures après la rentrée scolaire.

Info- Quelles sont les foires qui ont le vent en poupe ?

Les poids-lourds du secteur sont en premier lieu la foire de Paris, qui accueille le concours international Lépine, et a une place à part au cœur d’un bassin de population exceptionnel. Les autres grosses foires sont Marseille, Strasbourg, Lyon, et Bordeaux, qui bénéficient de représentations consulaires, ou ont une clientèle transfrontalière.

À côté, il y a aussi des « Ovni », comme la foire de Châlons-en-Champagne avec une grosse représentation agricole, ou encore la foire aux vins de Colmar avec des têtes d’affiche importantes dans la programmation des spectacles.

Info- Comment se positionne Clermont-Cournon ?

Ici, nous sommes dans les dix premières foires, avec un panier moyen en 2015 de 313 euros par visiteur. 77 % des visiteurs ont effectué un achat, et 27% ont pris de contacts en vue d’un achat futur. Un quart d’entre eux envisagent un investissement de 5.000 à 20.000 euros, 12 % vont jusqu’à 50.000 euros, et 6 % vont au-delà. Ce n’est pas négligeable.

La Foire est bien ancrée en Auvergne, et attire beaucoup de monde. L’enquête des visiteurs réalisée l’an dernier montre que nous avons 83 % d’habitués. C’est un taux de fidélité exceptionnel de la part de nos visiteurs, et 71 % viennent systématiquement à chaque édition de la foire. Le public à un attachement très fort à la Foire de Clermont-Cournon, et d’ailleurs vous le voyez bien : chacun a un avis sur la Foire.

Cette grande manifestation ne laisse personne indifférent. A contrario, nous avons seulement 8 % de primo visiteurs. Nous privilégions les conditions d’exposition, les conditions d’accueil. C’est une foire toujours très animée, et diversifiée. Ainsi, l’an dernier nous avons organisé un trail. C’était la première fois en France, et je peux vous dire que tout le monde est en train de regarder ce que nous faisons. Nos infrastructures sont parfaitement compatibles avec l’organisation d’un événement sportif. Elles permettent de mutualiser de l’équipement (sanitaires, douches…), de la logistique, et apportent un plus à une épreuve sportive.

Info- Cette année le thème est Cuba. L’horrible dictature communiste d’un autre âge, est aussi un lieu romantique aux plages de sable blanc, où l’on savoure le Mojito, la langouste, et les meilleurs cigares du monde…

Vous oubliez la musique et les voitures US des années 50 ! Je n’ai pas d’avis à émettre sur le régime politique. Cette destination exotique dans les Caraïbes, riche culturellement, aux fortes ambiances musicales, a tous les atouts pour dépayser les visiteurs.

On a une présentation de l’artisanat, des musiciens qui seront présents dans toute la Foire, une exposition sur les grands moments de l’histoire cubaine, la révolution et Che Guevara, la reconstitution du bureau d’Hemingway…

Info- Quelles sont les nouveautés de la foire 2016 ?

Nous avons des espaces mode et beauté avec les lycées Desaix, Marie-Curie et Marie-Laurencin, sur le principe des ateliers « do it yourself ». On a aussi une Place des découvertes sur 60m², où nous accueillons chaque jour, ou tous les deux jours, des enseignes qui veulent faire de la notoriété, promouvoir un produit, un service…

Un cabinet de curiosités propose une incursion du design dans l’habitat, avec une trentaine de designers, y compris régionaux. Un chapiteau est installé place des spectacles, avec des animations, initiations à la salsa… Le deuxième samedi, nous faisons un bal avec l’orchestre Laure Forrestier. On peut aussi avoir des baptêmes en traîneau à chiens avec Marie la musher.

Nous avons récupéré en Angleterre un « Motor sport experience ». C’est un simulateur de circuit vraiment sympa.

Partager

Laisser un commentaire