« Nous ne sommes plus seuls face à la maladie »

« Nous ne sommes plus seuls face à la maladie »
De nombreuses activités sont proposées aux résidents. L’autre objectif est de soulager les aidants et de retarder l’entrée en institution.

L’accueil de jour de la résidence Orpea Renouard prend en charge les personnes atteintes des maladies d’Alzheimer ou apparentées. Témoignage d’un aidant familial…

Il a d’abord arrêté de payer ses impôts, délaissé son club de quartier…  Puis d’autres signes sont apparus : il se répétait beaucoup, devenait anxieux, n’entretenait plus sa maison. Puis un jour, le mot « Alzheimer » a été prononcé. Un choc pour son entourage. « Le monde s’est écroulé à ce moment-là, je voyais mon père en maison de retraite, j’imaginais qu’il n’allait bientôt plus nous reconnaître et que nous allions vers des difficultés croissantes » témoigne son fils, encore en activité aujourd’hui.

Monsieur D. (nous l’appellerons ainsi) s’est alors tourné vers une assistance sociale pour aider son père. Aide ménagère, portage des repas, aide à la toilette, bracelet alarme, visite d’une infirmière… Les bienfaits de ce soutien ont été immédiats. « Cela a permis à mon père d’aller mieux, de retrouver ses repères, d’être rassuré et de continuer à vivre seul à la maison. »

Problème : malgré cette prise en charge à domicile, l’octogénaire s’ennuyait. La solitude lui devenait pesante, malgré les visites régulières de la famille. Après s’être documenté et avoir beaucoup réfléchi, monsieur D. a pris contact avec l’accueil de jour de la résidence Orpea Renouard de Clermont-Ferrand. Une décision difficile : « j’avais peur que mon père me reproche de vouloir me débarrasser de lui » raconte-t-il, les larmes aux yeux.

« Il voulait bien revenir »

Après une journée d’essai, l’expérience s’est finalement montrée concluante : l’octogénaire avait passé une bonne journée, parlé de l’actualité, fait de la gym, aidé à mettre la table, joué aux dames et même fait de la peinture ! A la maison, il n’aurait rien fait de tout cela. « J’ai été très surpris de l’entendre dire qu’il voulait bien revenir » confie son fils.

Aujourd’hui, l’heure des doutes est révolue : l’accueil de jour fait partie du quotidien de la famille. Le père de monsieur D. s’y rend trois fois par semaine. S’il ne peut pas toujours raconter sa journée, la fiche de liaison transmise par le personnel est très appréciée.

« Certes la maladie évolue mais il peut continuer à vivre chez lui. Peut-être que cela ne durera pas mais pour le moment cela fonctionne et comme l’accueil de jour est au sein d’une maison de retraite, j’ai moins peur, je vois aussi les côtés positifs. J’ai compris aujourd’hui que mon père et moi ne sommes plus seuls face à la maladie et que l’on aime pas plus une personne en s’épuisant. » Cette prise en charge a en effet un autre mérite : elle a permis de soulager monsieur D, fatigué et usé par son rôle d’aidant familial.

*Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes


Orpea

Accueil de jour Renouard

1, rue Renouard

63000 Clermont-Ferrand

04 73 34 98 00

www.orpea.com

Partager