28 Réponses
  1. Alain at |

    Contrairement à ce que prétendent les élus, je ne crois pas que cela soit bon pour l’auvergne pure. que la super région compte 7,8 millions n’apportera rien de plus mais au contraire du moins. Qui peut croire une seconde qu’on va enlever de l’argent à la région lyonnaise pour l’injecter en Auvergne ?

    Réagir
  2. Yves at |

    Entre Lyon et Clermont sous équipé en Hôtellerie et en aéroport en matière d’horaires, croyez vous qu’un organisateur d’évènementiels hésitera une seule seconde entre les deux villes. Vous avez interviewé de doux rêveurs !

    Réagir
  3. Charlotte at |

    Pourquoi ce pessimisme ambiant et cette méfiance. l’Auvergne comme le rappelle les intervenants a des points forts et l’union fait la force.

    Réagir
    1. Joel at |

      J’aime ton optimisme. Nous avons assez de pleureuses. Bravo

      Réagir
  4. Patrick at |

    « Nous sommes une région en croissance !  » Quelle blague. La région Rhône Alpes, pas l’Auvergne !

    Réagir
  5. Charifa at |

    Pour le directeur adjoint du Crédit Agricole qui compare Grenoble à Clermont FD ! Il n’a pas du suivre les cours de géographie à l’école !

    Réagir
  6. Yannick at |

    Je pense comme le lecteur précédent avec 261.926 habitants Clermont FD ne se compare pas à Grenoble (501.045 h. L’exemple de Thierry Hardy n’est pas comparable. cette fusion est une erreur

    Réagir
  7. Mat at |

    Lire le portrait de Lise Lalanne dans ce numéro qui dit l’inverse. Bref, il y a les pours et les contres !

    Réagir
  8. Georges at |

    Pourquoi cette peur de l’autre. nous serons plus forts face à la concurrence d’autres régions. Rhône Alpes devrait plus nous apporter que nous prendre. je suis de l’avis d’Isidore Fartaria qui a pris un bon exemple avec l’autoroute de Lyon dont beaucoup avaient peur.

    Réagir
  9. Tom at |

    30 000 euros de PIB par personne après la fusion . Combien par personne au titre des seuls auvergnats et des seuls lyonnais ?

    Réagir
  10. Tom at |

    J’ai trouvé ! autour de 26 000 euros de PIB par personne en Auvergne. C’est la région Rhône Alpes qui nous apporte cela mais ça reste très théorique.

    Réagir
  11. ben at |

    La fusion pour faire des economies mais on nous fait croire que les effectifs seront conservés dans les administrations auvergnates..hum,hum. Par quoi vont etre compensées les pertes d’emplois à l’Insee, conseil régional,cci…rien !.Ce qui va arriver c’est qu’on va rapprocher Clermont et Lyon en transport (train, autoroutes,car) et les auvergnats vont partir travailler encore plus à Lyon et faire leurs courses, pas l’inverse ! L’Auvergne deviendra le quart-monde de la région !

    Réagir
  12. Gil at |

    je connais des Clermontois qui vont faire des courses à Lyon mais je ne connais aucun lyonnais qui va faire ses courses à Clermont. Par ailleurs, je ne connais pas de Clermontois qui vont faire des courses à Montluçon. Clermont va se retrouver l’équivalent de la ville de Montluçon dans la future grande région !

    Réagir
    1. Zoé at |

      Hypothèse très mauvaise pour le bilan carbone ! Et l’écologie dans tout ça ?

      Réagir
  13. Marc at |

    Aucun agent territorial ne sera licencié comme il a été dit précédemment. il n’y aura pratiquement pas d’économies. Quel enfumage !

    Réagir
  14. Djibril at |

    Cette fusion peut nous apporter beaucoup. Par contre, je ne suis pas sûr que ça entrainera des économies

    Réagir
  15. Elisabeth at |

    Comment peut-on faire croire que c’est pour le bien de tous ?? Rappelez-vous … »l’UE c’est le plein emploi, la Mondialisation heureuse, Avec l’Euro tout ira » …Maintenant on veut nous faire croire la même chose avec la fusion des régions. Mais quelqu’un s’est-il posé la question …. pourquoi ces fusions ? Les futures Euro-Régions seront la mort de la France…. Pour ceux qui ont encore un peu de bon sens et de curiosité, regardez les conférences de François Asselineau.

    Réagir
  16. Geo at |

    He voila la reaction des Auvergnat est toujours liée à leur chauvinisme.
    S’ils navaient pas eu l’autoroute A75 ils n’auraient jamais vu la mer !!!
    Par contre ça fait classe d’aller acheter sa cuisine à Saint Etienne et sa voiture à Lyon !!!
    En fait ils reagissent comme les paysans du moyen age qui avaient peur de l’envahisseur
    Pfffff pauvre France !!!!

    Réagir
    1. Didier Chateau at |

      Vous avez quelque chose contre les paysans ?
      Les paysans ont cette sagesse, c’est de marcher dans la vie au pas du laboureur, et non au « bling-bling ».
      Bien à vous.

      Réagir
  17. champion at |

    Et le tourisme que vas t il devenir? surtout le cantal
    j en ricole?

    Réagir
  18. Michel at |

    Nous allons êtres les parents pauvres de cette fusion. quelle naïveté de la part des interviewés

    Réagir
  19. Pierre at |

    J’ai bien compris que l’angle du papier était une vision positive de cette fusion.; il y a certainement des avantages mais aussi des inconvénients Soit. Mais interviewer des « ravis de la crèche » comme ces deux là qui présentent cela comme une chance absolue pour l’Auvergne, il y a un pas à franchir

    Réagir
  20. Josy at |

    Question ? que va-t-on faire des 460 agents territoriaux de la Région ? si on les garde quelle économie fera-t-on. j’imagine que l’on ne va pas raser le bâtiment. Gain de la fusion des régions. triple zéro !

    Réagir
  21. Dominique at |

    Un autre éclairage pour vos lecteurs :

    La « tactique du salami » : Les euro-régions pour démanteler la France et la soumettre à l’empire euro-atlantiste
    Lecture : 2 min
    Publié le 5 octobre 2015 dans Actualité / Lien permanent

    Comme le savent mes lecteurs, l’oligarchie euro-atlantiste vise à démanteler les États-nations d’Europe – pour piller leur patrimoine et soumettre leurs populations – en procédant toujours de la même façon : insidieusement, sans répit, et tranche par tranche.
    Cette manœuvre – dite « tactique du salami » – vise à détricoter un par un tous les symboles et toutes les références à l’unité nationale d’une part, à vendre à des intérêts privés tout le patrimoine public d’autre part. J’en parle d’ailleurs, dans mon dernier entretien d’actualité (à partir de 25’45 »).
    Cette tactique du salami est en cours en Catalogne, en Écosse, en Flandre, mais aussi souterrainement en France. Comme nous l’apprend aujourd’hui la page Facebook UPR-ALSACE, le site internet officiel de la ville de Strasbourg vient ainsi de décider récemment de troquer son « .fr » par un « .eu ».
    Ce site, qui présente Strasbourg comme une « eurométropole », ne comporte plus aucune référence à la France.
    Tout cela se passe, bien entendu, sans l’avis des Strasbourgeois ni des Alsaciens.
    Ainsi, chaque détail et repère qui rattachent encore les Français à leur pays est minutieusement détruit.
    Quant à François Hollande, dont le rôle constitutionnel est d’être « le garant de la souveraineté et de l’indépendance nationale », il se rend chaque jour un peu plus coupable de haute trahison.
    Si les Français ne se ressaisissent pas au plus vite, la France risque de s’engager pour de bon sur le chemin de la désintégration nationale où l’Espagne, la Belgique et le Royaume-Uni sont déjà lancés.
    Au bout du processus de cette destruction des États-nations, ce sont les féodaux du XXIe siècle (Goldman Sachs, JP Morgan, Monsanto, etc.) qui auront transformé les peuples d’Europe en serfs d’un impitoyable et nouveau Moyen Âge.
    François Asselineau

    Réagir
    1. Didier Chateau at |

      Bonjour,
      Je partage assez bien votre réaction.

      Réagir
  22. Victorien at |

    On a l’impression de relire le discours et les arguments assénés au moment de Maastricht : il y aura plus de croissance, plus d’emplois, plus de dynamisme, seul on ne peut rien et l’union fait la force, etc. C’est du réchauffé et c’est d’autant plus désolant que les promesses de Maastricht n’ont pas été tenues.
    Il est bon de rappeler que nous n’avons pas été consultés sur de la fusion de l’Auvergne avec Rhône-Alpes, mais la technostructure qui décide à notre place s’emploie à nous persuader que c’est pour notre bien. Bernique !
    J’aimerais enfin qu’Info donne aussi la parole à ceux qui ont un avis différent sur cette fusion, par exemple comme ici :
    http://www.lamontagne.fr/auvergne/actualite/2015/10/26/fusion-des-regions-les-auvergnats-doivent-prennent-leur-destin-en-main_11638680.html

    Réagir
  23. Marc at |

    Cette fusion est un énorme manipulation dont nous allons êtres les victimes. Je ne vois pas ce que ça peut nous apporter de plus ?

    Réagir
  24. Didier Chateau at |

    « Une fusion pleine de promesses » ???
    Pour qui ?
    Pour les accros du CAC40 ?
    Pour les chantres de l’ultralibéralisme ?
    Pour ceux qui se soucient comme d’une guigne des racines de l’Auvergne ?
    Une région se doit de respecter son patrimoine historique, ses racines.
    Le patrimoine historique de l’Auvergne, c’est le Massif-Central, et c’est dans ce seul cadre que l’Auvergne aurait dû s’inscrire.
    Il n’y a pas eu consultation des citoyens, le Jacobinisme parisien a décidé, et notre Président de Région n’a su qu’appliquer la « discipline du parti » !

    Non, ce mariage « contre-nature » ne chantera pas des lendemains heureux pour l’Auvergne.
    Comme l’avait dit l’ancien Président Giscard d’Estaing, « les Lyonnais nous considèrent comme leur parc à ours ».
    Ou comme le dénonce Le communiste André Chassaigne : « Je crois que très rapidement on se rendra compte que la décision qui a été prise de faire disparaître la région Auvergne ne va pas servir le territoire auvergnat ».
    Voir :
    http://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne/puy-de-dome/clermont-ferrand/conseil-regional-d-auvergne-la-derniere-seance-833639.html

    Quant à René Souchon, le Président de Région sortant :
    « Tourner la page n’est jamais simple, mais je la tourne avec la satisfaction du devoir accompli et d’avoir positionné la région sur le 21e siècle et sur l’économie de demain »
    En effet, la page de l’Histoire de notre Région est bel et bien tournée.
    Et il n’y a pas de quoi en être fier !

    D.C.

    Réagir

Laisser un commentaire