Proxima Estación : Stade Marcel-Michelin !

Ce sera un des temps forts du festival Europavox : Manu Chao, l’ancien leader de la Mano Negra, se produira devant près de 20.000 personnes. Le plus gros concert jamais organisé à Clermont-Ferrand. Et une première pour la forteresse de l’ASM.

Le rendez-vous était donné jeudi dernier, à 11 heures pétantes, à la petite Coopé, pour annoncer la programmation d’Europavox, 11ème du nom. Mais une fois sur place, journalistes et partenaires ont été priés de monter dans un bus, celui de l’ASM, pour rejoindre le salon « Club 2010 » du Stade Marcel-Michelin. Tout le monde se doutait qu’il allait se passer quelque chose. Le staff de l’ASM, et celui de la Coopé, réunis pour une même occasion ? Ce n’est pas si fréquent. Olivier Bianchi et son adjointe à la culture Isabelle Lavest ont même fait la surprise de leur présence. Forcément, l’annonce allait être belle…

Proxima Estación : Stade Marcel-Michelin !
Manu Chao est attendu guitare et poing levé le dimanche 2 juillet © Alex Laurel

« 10 ans que j’en rêve » D. Veillault

Les concerts ont été annoncés par ordre chronologique, avec vue sur la pelouse asémiste. François Missonnier, aux manettes de l’évènement, a rappelé que le festival inaugurait sa première version estivale. Pourquoi ce changement de calendrier ? L’été, c’est plus agréable pour faire la fête. Ensuite, il n’y aura pas de « parasitage » avec l’agenda du Top 14. Enfin, les étudiants pourront fêter leurs exams en musique.

Du 29 juin au 2 juillet, Clermont-Ferrand voyagera donc sur la planète Europe. Archive électrisera l’ouverture le jeudi. Déjà présent il y a dix ans, le collectif britannique revient pour un grand opéra rock travaillé et joué à la Coopé. Suivra une soirée franco-allemande très festive avec Chinese Man, Deluxe et Puppetmastaz le vendredi 30 juin au Forum de Polydôme. Ce jour-là, on pourra aussi applaudir la Danoise Agnès Obel à la Coopé. 250 millions d’écoutes sur le web pour ses deux premiers disques.

Le samedi 1er juillet, c’est – M – qui partagera son aventure malienne avec Toumani & Sidiki Diabaté, Fatoumata Diawara et des invités. Le DJ allemand Boys Noize s’affichera – avec d’autres – à l’Electrovox Party, une soirée pour traverser les frontières sonores du vieux continent. Sont également attendus une trentaine de découvertes, car tel est l’ADN d’Europavox, lauréat l’an dernier de l’appel à projets « Europe Créative ».

La conférence de presse s’est terminée avec l’ « Annonce » : celle de la venue de l’ex-leader de la Mano Negra, Manu Chao, au Stade Marcel-Michelin devant près de 20.000 personnes. C’est le plus gros concert jamais organisé à Clermont-Ferrand. Connaissant l’énergie, la générosité et le sens du partage du globe-chanteur barcelonais, on peut s’attendre à une ambiance de folie. « Un concert au Michelin, ça fait plus de 10 ans que j’en rêve » a lâché Didier Veillault, le boss de la Coopé, à la fin de la conférence. Les organisateurs n’ont pas fait de mystère : ce concert géant en augurera d’autres.

Proxima Estación : Stade Marcel-Michelin !
Archive ouvrira cette première édition d’été avec un grand opéra rock travaillé à la Coopé. © David Levine

« La mutation de la ville » O. Bianchi

« C’est la mutation de la ville telle qu’on la rêve depuis des années. Grâce à de tels projets, Clermont-Ferrand sera en France une ville qui compte, qu’on regardera. Il y aura d’autres surprises… Aux Clermontois de se saisir de cette opportunité. Ce niveau n’a jamais été atteint dans l’histoire de la ville. En fait, nous sommes les meilleurs ! » s’est félicité le maire. Les abonnés de l’ASM ont une priorité de réservation jusqu’au 14 février à 10 heures. La billetterie sera ensuite ouverte au grand public… Le deuxième album de Manu Chao s’appelait « Próxima Estación : Esperanza ». Littéralement, « Prochaine station : Espérance ». Les Clermontois l’attendent à « Stade Marcel-Michelin ».


Eric de Cromières : « Une grande première »

Proxima Estación : Stade Marcel-Michelin !

Un concert au stade Michelin, beaucoup l’espéraient, c’est aujourd’hui une réalité ?
(Avec le sourire…) Tout arrive. Nous avons toujours pensé à capitaliser sur ce lieu très mythique afin de voir comment l’on pourrait apporter un peu plus aux Auvergnats, non seulement sur le plan sportif, mais aussi dans le domaine artistique ou littéraire. Françoise Sagan s’est ainsi exprimée sur le rugby en disant : « j’aime le rugby, non pas parce que c’est un jeu violent mais parce que c’est un jeu intelligent. » Sinon, nous possédons désormais ASM Expérience, nous avons aussi exposé les portraits du photographe Pierre Gonnord dans le stade. Tout ça participe d’une certaine ouverture vers le monde et vers les autres. La musique fait évidemment partie de cet ensemble et c’est l’une des raisons qui nous a motivés à refaire la pelouse.

Quand l’équipe du festival Europavox est venue vous voir, avez-vous dit oui rapidement ?
Oui pratiquement. Nous avons quand même regardé à ne pas perdre la culotte là-dessus (il sourit…). Je pense que ce sera une opération blanche pour nous et nous n’avons pas cherché non plus à charger la barque du festival. Ça nous fait plaisir de mettre à disposition le stade. Il s’agit d’une grande première. Cela va nous servir en termes d’expérience. Nous verrons par la suite ce que l’on peut faire dans ce domaine. Nous allons faire ce concert avec Manu Chao, nous analyserons après et en tirerons les enseignements… Croyez-moi, je suis quelqu’un de très pragmatique.

Laisser un commentaire