Un été volcanique à Clermont

Un piano suspendu. Un géant de fer. Des fatboys. Des visites gourmandes. Des qalambars. De la musique klezmer. C’est les grandes vacances à Clermont ! La preuve en images…

Un été volcanique à Clermont
Voiles d’ombrage, fatboys, espace aquatique, pelouses, piste de danse, animations… Comme chaque année, la place du 1er mai passe en mode « bronzette » avec Sable Show. Ouverte tous les jours de 11h30 à 21 heures jusqu’au 18 août, la grande plage urbaine clermontoise mise cette année sur l’accueil des tous petits avec un nouvel espace de jeux, une pièce d’eau et une bibliothèque. Farniente ! © Ville de Clermont-Ferrand

 

Un été volcanique à Clermont
En cas de pluie, de forte chaleur ou d’envie d’ailleurs, rendez-vous dans les musées clermontois. Le Musée Bargoin dévoile actuellement l’art du qalambar, lié depuis des siècles à l’histoire de la perse et d’Ispahan. Avec plusieurs pièces jamais montrées au public, cette exposition est une première en France. On ne manquera pas non plus de voir ou de revoir les chefs d’œuvre de David, Courbet ou Goya au Musée d’Art Roger Quilliot. Pour les enfants, rendez-vous au Muséum Henri-Lecoq pour découvrir l’habitat des animaux de la forêt… © Ville de Clermont-Ferrand

 

Un été volcanique à Clermont
Quelque chose de gigantesque se profile à l’horizon. Hogarth Hugues vient tout juste de sauver un énorme robot tombé du ciel, avec lequel il se lie d’amitié. Mais comment garder secrète l’existence d’un géant mangeur d’acier ? Pour les fans de cinéma d’animation, « Le géant de fer » de Brad Bird sera projeté sur la place de la Victoire le mardi 25 juillet à 22 heures. Une séance à vivre en famille… et en plein air ! © DR

 

Un été volcanique à Clermont
Un piano à queue suspendu dans les airs, à la verticale et des notes de musique qui résonnent là-haut, au-dessus du vide… Le vendredi 4 août à 22 heures, la place de Jaude accueillera une performance musicale d’Alain Roche. Racées et percussives, romantiques et complices, ces compositions atmosphériques emportent le spectateur et invitent à décrocher les étoiles. Ce spectacle évènement est proposé dans le cadre de la 16ème saison des Contre-Plongées. © DR

 

Un été volcanique à Clermont
Un rythmique volcanique. Des voix sincères et magnétiques. Une générosité sans frontières… Imprégné de musique klezmer et d’airs traditionnels d’Europe de l’Est, le groupe « Tram des Balkans » partagera sa fougue contagieuse avec le public clermontois le mardi 8 août à 20 heures sur la place de la Victoire. Porté par cinq musiciens-chanteurs à l’énergie débordante, ce concert pas comme les autres provoque une insatiable envie de découverte et d’ailleurs. © Joël Kuby

 

Un été volcanique à Clermont
Et si vous profitiez de l’été pour visiter Clermont-Ferrand ? Redécouvrir ses endroits secrets ? S’imprégner de son atmosphère singulière ? On aime les visites gourmandes du mardi, le parcours interactif sur les fontaines mais aussi l’enquête (avec tablette) pour percer les mystères de la cathédrale. Ce circuit rempli d’énigmes et d’indices fait le bonheur des enfants. Ne vous privez pas ! © Ville de Clermont-Ferrand

 

Un été volcanique à Clermont
Ce spectacle n’a de « Silence ! » que le nom. Hurlants, tonitruants et rugissants, les Commandos Percu présenteront leur toute nouvelle création le vendredi 11 août à 22 heures sur la place de Jaude. Sur une scénographie surprenante, les musiciens et artificiers du groupe de rue le plus remuant du moment inventent une tempête de sons et de feu qui parle aux ventres. « La musique, c’est du silence que l’on déforme » expliquent-ils. © DR

 

Un été volcanique à Clermont
C’est une expo qui tombe à pic. Jusqu’au 17 septembre, l’Hôtel Fontfreyde – Centre photographique donne à voir des œuvres contemporaines sur les « Vacances » de Cyritt Hatt, Aurore Bagarry et Massimo Vitali. Chacun à leur manière, ces photographes reconnus pour la qualité de leur travail transmettent une vision singulière de notre époque, de notre société de loisirs et des rituels estivaux. Des visites guidées gratuites sont prévues. © Massimo Vitali, courtoisie de la galerie Studio La Città

Laisser un commentaire