Que faire à Lyon sur un week-end (1/2)

Que faire à Lyon sur un week-end (1/2)
Seul ou en famille, il faudra consacrer quelques heures à Confluence… Ne serait-ce que pour l’architecture © Quentin Lafont / ONLYLYON Tourisme et Congrès

Hôtels, restaurants, visites… Cette semaine, Info Magazine vous concocte un programme sur-mesure pour passer un weekend inoubliable dans la capitale de région. Ce premier volet s’adresse aux familles et aux solos.

Que faire à Lyon sur un week-end (1/2)
Slo Living Hostel, une auberge de jeunesse parfaite pour prendre le pouls de la ville © / Frenchie Cristogatin ONLYLYON Tourisme et Congrès

En famille…

Jour 1. Avec vos enfants, on vous recommande de passer votre première matinée sur la colline de Fourvière. Ne manquez pas la visite de la basilique : ses décors valent vraiment le coup d’œil, tout comme la statue en bronze de Jean-Paul II sur le parvis. Ensuite, direction le vieux Lyon, ses petites rues pavées et ses traboules. Ces raccourcis d’une rue à l’autre permettent de découvrir des trésors de l’architecture gothique et renaissance. Unique en son genre, ce dédale à nul autre pareil est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO.

« C’est quand qu’on arrive ? J’ai faim ! » Pour combler l’appétit de vos enfants après un tel périple, rendez-vous chez « Smør & Brød. » L’adresse est facile à retenir : c’est au 12 rue d’Auvergne. Cette enseigne très prisée remet au goût du jour les célèbres tartines danoises. Moins nordiques et plus accessibles, les burgers maison de « Ninkasi Saint-Paul » (8 rue Octavio Mey) régaleront forcément votre progéniture (et vous-même…)

Pour digérer, vous pouvez consacrer votre samedi après-midi à une promenade sur les rives de Saône, puis visiter le musée « Miniature et Cinéma ». On y trouve des objets et décors de films mythiques comme Robocop, Stuart Little, Gladiator ou Gremlin’s. On peut également y découvrir la collection de scènes miniaturisées du quotidien créées par Dan Ohlmann et quelques trente miniaturistes internationaux.

Pour dîner, on vous suggère « La Limonade de Marinette » (46 rue Saint-Georges). Juste en face de l’église, cette table invite à voyager dans les années 60 avec ses chaises en formica, ses verres Duralex, sa caisse enregistreuse… Le tout sur une musique d’époque. La limonade maison fera le bonheur de vos enfants. Plats simples et généreux.

Pour un agréable moment de détente et de rire, assistez à un spectacle de marionnettes au « Théâtre de la Maison de Guignol » sur la place de Trinité. Côté hébergement, Lyon possède plusieurs auberges de jeunesse sympas, notamment « ho36 Hostel » (36 rue Montesquieu), « Away Hostel & Coffee Shop » (21 rue Alsace Lorraine) ou « Slo Living Hostel » (5 rue Bonnefoi), des lieux de vie géniaux pour prendre le pouls de la ville et rencontrer des voyageurs du monde entier. Sinon, il y a toujours Airbnb…

Jour 2. Promenez-vous au cœur du magnifique parc de la Tête d’Or. Sur place, de nombreuses activités de loisirs pour les enfants (karts, manèges, bateaux…) mais également un magnifique zoo avec 400 animaux de 64 espèces différentes.

A midi : arrêt obligatoire dans un bouchon lyonnais ! Tablier de sapeur, andouillette, quenelle, tarte à la praline… La capitale de la gastronomie régale les familles avec ses nombreuses spécialités. Même si le nom n’est pas très original, le bouchon « Les Lyonnais » (19 rue de la Bombarde) est une véritable institution. C’est donc le ventre plein que vous pourrez rejoindre le nouveau quartier Confluence et son superbe musée pour terminer le week-end… 

Que faire à Lyon sur un week-end (1/2)
Un spectacle de guignol : une sortie familiale incontournable dans la capitale de région © Elina Sirparanta / ONLYLYON Tourisme et Congrès

En solo…

Jour 1. Bien évidemment, on consacrera la première matinée à crapahuter sur la colline de Fourvière (magnifique vue depuis l’esplanade) avant de redescendre dans le vieux Lyon. Optez pour une visite guidée. C’est toujours très instructif et une belle occasion de faire des rencontres.

A midi, une adresse qu’on adore : l’ « Epicerie Comptoir Mère Brazier » (53 rue de Saint-Cyr). Elle est tenue par Mathieu Viannay, chef doublement étoilé et Meilleur ouvrier de France, et Gilles Demange, gourmet et spécialiste de mobilier contemporain, fondateur du championnat du monde du Pâté-Croûte.

Histoire de rester dans une ambiance gastronomique (après tout, on est à Lyon !), on vous recommande de suivre un petit cours de cuisine (à partir d’une demi-heure) à « L’atelier des chefs » (8 rue Saint-Nizier). C’est vous qui choisissez le thème. Dans le même registre, sachez qu’il est possible d’apprendre la cuisine avec des chefs de l’Institut Paul-Bocuse au sein de l’école « Gourmets » (20 place Bellecour). Poursuivez votre journée par une séance de shopping… A Lyon, ce ne sont pas les enseignes qui manquent !

Que faire à Lyon sur un week-end (1/2)
Les halles du regretté Paul-Bocuse, le temple de la gastronomie lyonnaise. Jacques Léone / ONLYLYON Tourisme et Congrès

On terminera cette après-midi bien remplie dans une brasserie au top, « A la piscine ». Cette table sincère et généreuse fait revivre un lieu emblématique de la ville. Après vous être régalé, rendez-vous au café-théâtre « L’Espace Gerson » (sur la place du même nom) pour assister à un spectacle d’humour… Pour dormir, vous pouvez réserver une chambre à l’hôtel « Hotelo » (86 rue de la Charité), situé en plein centre-ville, ou casser votre tirelire au « Radisson Blu Hôtel » (129 rue Servient), qui s’élève sur les dix derniers étages de la célèbre tour de la Part-Dieu…

Jour 2. Le dimanche matin, place à la flânerie ! Sur le marché Saint-Antoine Célestins, les gourmands pourront trouver d’excellents produits lyonnais à ramener à Clermont-Ferrand. Fromages, charcuteries, vins, fleurs… Une centaine de commerçants sont présents sur place. Pour continuer à remplir votre panier, direction les halles Paul-Bocuse. Inaugurée en 1971, rénovée en 2006, cette institution de l’excellence gastronomique est un paradis pour les papilles. Son toit sera bientôt transformé en vaste jardin accessible au public.

A midi, cassez la croute dans un véritable bouchon lyonnais. « Chabert et Fils » (11 rue des Marronniers) permet de découvrir toutes les saveurs de la région, en compagnie d’une belle collection… de marionnettes anciennes. Autre valeur sûre : « Le Laurencin » (24 rue Saint-Jean). Vous consacrerez votre dernier après-midi lyonnais au quartier contemporain de Confluence, en particulier son musée à l’architecture futuriste. Il compte plusieurs milliers d’objets liés au grand récit de l’aventure humaine…


La semaine prochaine…

Retrouvez tous nos conseils pour organiser un week-end à Lyon en couple ou entre amis.


Bon plan SNCF

L’offre tarif illico « Promo Vacances » de la SNCF propose 40% de réduction par rapport au tarif normal. Elle est utilisable par des groupes de 2 à 5 personnes. Avec cette offre les enfants de moins de 12 ans accompagnés voyagent gratuitement. Les billets sont en vente sur le site SNCF TER Auvergne-Rhône-Alpes. Pendant les vacances de février, l’aller-retour Clermont-Lyon pour 2 adultes et 3 enfants de -12 ans revient à 86,40€ pour toute la famille, soit 8,64€ par trajet et par personne.

Laisser un commentaire