Seniors : la résidence Viple fait peau neuve

Seniors : la résidence Viple fait peau neuve
Le ruban a été coupé par Olivier Bianchi, maire de Clermont-Ferrand, et Yves Galès, directeur de la CARSAT © Emmanuel THEROND

Près de 3 millions d’euros ont été investis dans des travaux de sécurité, d’accessibilité et de confort.

La Ville de Clermont-Ferrand, le Centre Communal d’Action Sociale et la CARSAT viennent de terminer les travaux de rénovation de la résidence-autonomie Marie et Marius Viple, située 37 rue Antoine-Bellet et construite au milieu des années 70. Ce chantier en site occupé, piloté par le cabinet d’architectes « Un compas dans l’œil », aura duré deux ans. Françoise Shulz, la responsable de l’établissement, ne cachait pas son soulagement et sa satisfaction le jour de l’inauguration…

Ce chantier consistait à remettre l’établissement aux normes incendie, à le rendre accessible aux personnes à mobilité réduite et à diviser par deux sa consommation énergétique, via une ITE (Isolation Thermique Extérieure) et le remplacement des ouvertures. Enfin et surtout, les logements ont été rénovés pour améliorer le confort des résidents. Ces derniers bénéficient à l’extérieur d’un jardin d’agrément, d’un potager et d’un parcours de motricité. Le coût total de cette réhabilitation s’élève à 2,95 millions d’euros TTC.

Seniors : la résidence Viple fait peau neuve
Cette résidence de 79 logements a bénéficié d’une isolation thermique extérieure © Emmanuel THEROND

Sécurité et indépendance

Les résidences-autonomie (la nouvelle dénomination des logements-foyers) sont conçues pour accueillir des personnes âgées, seules ou en couple, majoritairement autonomes, mais qui ne peuvent plus ou ne veulent plus vivre chez elles. Ce type de résidence leur permet de vivre de manière indépendante, de bénéficier d’un environnement sécurisé, de disposer de services collectifs (restauration, ménage, animations…) et de ne payer qu’un loyer modéré. Contrairement à d’autres résidences de ce type, « Marie et Marius Viple » emploie du personnel médical. La demande pour ce type d’hébergement est de plus en plus importante.

A savoir : pour offrir une nouvelle offre d’hébergement aux seniors, la Ville et le CCAS vont construire un « village intergénérationnel » en lisière du boulevard Claude-Mayer, au pied des côtes de Chanturgue*. Il devrait être livré fin 2019.

Aujourd’hui, plus de 30.000 Clermontois(es) ont plus de 60 ans.

Partager

Laisser un commentaire