Un nouveau lieu pour les familles à la Gauthière

Un nouveau lieu pour les familles à la Gauthière
En comptant les espaces extérieurs, l’ensemble du pôle affichera une superficie globale de 5.400 m2.

Pour l’instant, le bâtiment ne ressemble pas à grand-chose… Il ne sera terminé qu’en avril 2019. Mais le chantier du futur pôle “petite enfance-famille” de la Gauthière va bon train, malgré quelques semaines de retard en raison notamment de travaux de désamiantage imprévus…

Ce bâtiment construit à la place de l’ancien « multi-accueil » regroupera un établissement d’accueil de jeunes enfants de 20 places (contre 13 actuellement), le service d’aides aux familles*, mais également – et c’est une nouveauté – un lieu d’accueil enfants-parents municipal ouvert à l’ensemble de la population. Il complètera l’offre associative existant sur la ville. « Ce lieu va nous permettre de mener des actions communes, de les coordonner » précise Cécile Audet, adjointe en charge de l’enfance.

La Ville de Clermont-Ferrand (maître d’ouvrage) a confié le projet à un groupement dont le mandataire est l’architecte Armando Alvès. Seules les structures porteuses en métal et parpaing de l’ancien bâtiment seront conservées. En comptant les espaces extérieurs, l’ensemble du pôle affichera une superficie globale de 5.400 m2. Les façades seront recouvertes de bardage rainuré et de tôles métalliques perforées. Le rouge et le gris domineront, comme souvent dans les nouvelles réalisations clermontoises.

L’entrée principale sera marquée par une petite tour dépassant du toit d’environ 2,50 mètres. Deux atriums couverts permettront d’éclairer les parties centrales du bâtiment. La nature sera présente grâce à un jardin et une toiture végétalisée. Durant toute la durée des travaux, les enfants sont accueillis dans des bâtiments modulaires situés à proximité.

Des crèches à l’étude

Pour Olivier Bianchi, cette opération à 2,3 millions d’euros s’inscrit dans le cadre de plusieurs enjeux « majeurs », dont celui de la rénovation urbaine des quartiers. « Ce projet affirme qu’il peut y avoir – qu’il doit y avoir – dans chacun des quartiers des équipements de proximité, mais aussi des services pour l’ensemble de la ville. Cela permet des circulations, des flux, des rencontres. On ne s’apprécie jamais autant que quand on se connaît bien. » Une politique de maillage et d’équilibre territoriaux confirmée par Cécile Audet. « Nous sommes très attachés aux services publics. C’est important qu’il puisse y en avoir dans les quartiers. Cela montre notre volonté de nous impliquer partout dans la ville. »

Notons que la Ville affirme avoir fait de l’enfance « une priorité. » Histoire de poursuivre son action, elle envisage d’ouvrir un nouveau relais d’assistantes maternelles dans le quartier de Berthelot avec le Conseil départemental. « Trois ou quatre projets » de crèches sont également à l’étude pour répondre aux besoins des familles et aux enjeux démographiques de la prochaine décennie.

*Il se trouvait jusqu’à présent à la Fontaine-du-Bac. Son déménagement a permis d’agrandir la crèche située dans le centre commercial.

Partager