Un schéma directeur pour les futures écoles

Un schéma directeur pour les futures écoles
La création d’une nouvelle école dans le centre-ville de Clermont est à l’étude. Reste à trouver l’emplacement, pas la chose la plus simple.

La Ville de Clermont-Ferrand a présenté récemment l’évolution des écoles pour les dix prochaines années. 

C’est un domaine où il faut anticiper les choses, afin de ne pas les subir. Comme elle le fait pour un certain nombre de sujets qui relèvent de sa compétence, la Ville de Clermont-Ferrand va s’appuyer sur un schéma directeur pour évaluer ses besoins en matière d’écoles et de restauration scolaire. Ce document, véritable « feuille de route » comme le souligne Cécile Audet, adjointe en charge de l’éducation, l’enfance et la petite enfance, déterminera les besoins pour les dix prochaines années. Car le constat est clair… « Nous sommes dans un contexte où la Ville et la Métropole se développent. Nous recevons de nouveaux habitants et la demande de scolarisation est en hausse. Nous devons être en anticipation sur ce sujet et non agir au coup par coup », défend François Nouhen, 1ère adjointe au maire.         

Et les chiffres parlent d’eux-mêmes. Entre 2009 et 2014, la population clermontoise a augmenté de 0,40 % par an. La hausse est même de 1,36 % par an chez les 0-14 ans. Actuellement, les 63 écoles publiques de la Ville accueille 9.699 élèves.

« Nous sommes déjà en tension sur certains établissements, notamment en centre-ville », confirme Cécile Audet. C’est pourquoi, en 2017 et 2018, la municipalité a fait réaliser une étude prospective par le cabinet Menighetti-Parvis. Celle-ci prévoit une augmentation des effectifs de 1.130 élèves d’ici 2027. Le schéma directeur s’inspire donc de cette projection afin d’anticiper les besoins.

Le document s’articule autour de trois phases. La première concerne la période 2019-2022. « Il s’agira d’améliorer l’existant et de planifier les actions à mettre en place », dévoile l’adjointe. Outre les études sur l’implantation d’un nouveau groupe scolaire en centre-ville et la restructuration de Victor-Duruy, des travaux seront engagés sur les écoles Briand, Chanteranne, Butez et Curie. Dans les quartiers nord, Georges Sand et Jules Verne verront leurs anciens préfabriqués remplacés, tandis qu’au sud sont prévus la pose de deux modulaires à Pierre Mendès-France et la création d’une restauration satellite à Jean Macé.         

Un schéma directeur pour les futures écoles
Cécile Audet, l’adjointe en charge de l’urbanisme.

La 2ème phase couvrira la période 2022-2025. « Elle comprendra les travaux et la livraison de la nouvelle école du centre-ville ainsi que la restructuration complète de Victor Duruy », se projette Cécile Audet. Le nouveau groupe scolaire comptera au moins 11 classes. Quant à son emplacement, il n’est pas encore trouvé. Pas facile en effet de dégager du foncier au cœur de la cité. Les services d’urbanisme planchent déjà sur la question… La 3ème phase, prévue au-delà de 2025, sera chargée « d’accompagner les transformations urbaines ». Un nouveau groupe scolaire verra le jour dans le futur quartier Saint-Jean. « Nous avons déjà réservé du foncier », confirme l’adjointe. En parallèle, le groupe scolaire Jean-Jaurès sera entièrement réhabilité.             

Signalons enfin que le schéma directeur prend en compte les unités de production culinaire. La Ville en compte trois pour l’instant. Là aussi, une tension existe au niveau de la restauration scolaire avec une fréquentation des cantines en hausse de 7,83 % depuis 2014.

« Il faudra également les faire évoluer », promet Cécile Audet.

Partager