Des sublimations poétiques musicales

Des sublimations poétiques musicales
(© Julien Mignot)

Musique, poésie, littérature seront au coeur du prochain programme d’abonnement de l’Orchestre National d’Auvergne. En ouverture, le « Prélude du Capriccio Opus 85 » dans lequel Richard Strauss s’interroge sur les liens entre créations littéraires et musicales. L’orchestre, dirigé par Roberto Forés Veses, se fera ensuite complice du soliste invité, Edgar Moreau, dans le très classique et majestueux « Concerto pour violoncelle en Ré Majeur » de Joseph Haydn. Edgar Moreau a remporté à 17 ans le Deuxième Prix du 14e concours Tchaïkovsky à Moscou sous la présidence de Valeri Guerguiev. Il est également « Révélation instrumentale » 2013 et « Soliste instrumental » 2015 des Victoires de la Musique Classique. Il joue un violoncelle de David Tecchler de 1711. En seconde partie de concert, Arnold Schoenberg sera le compagnon de vos rêveries et vous fera ressentir avec force les tourments de l’âme humaine dans « La nuit transfigurée Opus 4 », magnifique fresque musicale inspirée d’un poème du mystique Richard Dehmel. Cette œuvre phare du répertoire pour orchestre de chambre, ultime écrit romantique de Schoenberg, sera transcrite sous toutes ses facettes, avec force et précision, par l’ensemble à cordes

Les 14 et 15 mars, à 20 h – Opéra-Théâtre de Clermont-Ferrand

Réservations au 04 73 14 47 47 ou 04 73 42 60 58 et sur place le soir du concert à partir de 19h30.

www.orchestre-auvergne.com

Partager