« Je veux retrouver ma mère »

« Je veux retrouver ma mère »

Qui est-elle ? D’où vient-elle ? Où sont ses racines ? Christina Mampa ne le sait pas vraiment. Retrouvée à l’âge de trois ans dans un appartement squatté de Boulogne, cette jeune femme sans repères a ensuite enchaîné les foyers à Paris et les familles d’accueil dans l’Allier, sans jamais trouver sa place. Une adolescence compliquée, sans équilibre. « J’ai toujours mis de la distance avec les familles. Après tout, elles étaient payées pour exercer ce métier » rappelle cette Clermontoise dévastée la solitude.

Aujourd’hui, une seule chose pourrait rendre cette trentenaire heureuse : retrouver sa mère ; la serrer dans ses bras. Depuis toute petite, elle remue ciel et terre pour y parvenir. En vain… D’elle, Christina ne sait rien, ou presque. D’origine congolaise, en grande précarité, cette maman absente – prénommée Bintou Mampa – est arrivée en France de manière irrégulière. Christina nous montre un portrait en noir et blanc. « Elle me l’a donné lors d’une visite au foyer. J’étais toute petite. Je m’en souviens encore. »

Christina a beau construire sa vie (elle est diplômée en journalisme), rien ne comble aujourd’hui cette absence douloureuse. Alors, elle se bat. Elle lutte. Et elle espère. Toujours. Passionnément. Même si… « J’ai l’angoisse du temps qui passe. Ma hantise, c’est que ma mère soit morte. »

Christina a tenté toutes les démarches pour retrouver cette femme qui l’a mise au monde. Dernièrement, elle a même publié un livre. Intitulé « Mum(s) », il raconte cette vie qui n’en est pas une. Christina l’a signé avec un pseudo : Hoppe. « Espoir », en anglais. Car rien n’est encore perdu. Ce cri du cœur, Christina espère qu’il tombera, un jour, entre les mains de cette maman fantôme. Et qu’un jour, elle pourra rattraper le temps perdu. « Depuis toujours, j’ai tout fait pour qu’elle soit fière de moi. »

Symboliquement, son livre est sorti le jour de la fête des mères…

Pratique. « Mum(s), Dans l’espoir de te retrouver », Christina Hoppe, Publishroom. Disponible sur Amazon en version papier (9,99 €) ou digitale (3,99 €). Pour contacter l’auteur, rendez-vous sur Instagram.

Partager