La saison vue par Roberto Forés Veses

La saison vue par Roberto Forés Veses
Robeto Forés Veses à propos de la nouvelle saison : « nous aurons des artistes très forts dans leur domaine. »
(© Ludovic Combe.)

Le chef de l’Orchestre d’Auvergne évoque les grandes lignes de la saison 2018-2019 qu’il a imaginée.

La future saison de l’Orchestre est placée sous le signe de l’ouverture. Ouverture aux compositeurs, aux autres orchestres, élargissement du répertoire…

Effectivement. Nous aurons nos deux compositeurs-résidents. Nous allons dire au revoir à Thierry Pécou, qui a travaillé avec nous ces dernières années, et souhaiter la bienvenue à Thierry Escaich. Nous allons collaborer également avec Robert Levin, un éminent musicologue, spécialiste de Mozart. Il travaillera avec les musiciens en musique de chambre et dans un programme consacré à Bach. Nous aurons donc des artistes très forts dans leur domaine.

Que peut-on dire de l’ouverture vers la musique symphonique ?

Nous ne parlons plus d’artistes en particulier mais d’orchestres. Nous avons concocté quelque chose d’inédit dans notre saison. Nous allons inviter deux formations. D’une part, l’Orchestre Français des Jeunes, lequel va proposer un programme symphonique le 11 décembre autour des grands compositeurs du 20ème siècle et en compagnie de la soprano Petra Lang. D’autre part, nous recevrons en mai l’Orchestre National de Lyon. Il viendra avec son chef Léonard Slatkin et le violoniste Renaud Capuçon pour l’interprétation du Concerto pour violon de Brahms. Quant à nous, nous irons également dans la saison de l’auditorium de Lyon. Avec la grande région, les échanges deviennent plus naturels.

Peut-on citer également les grands solistes que vous allez inviter dans cette prochaine saison ?

Nous retrouverons par exemple Abdel Rahman El Bacha. Nous avons déjà joué à ses côtés, ici à Clermont, à la Chaise-Dieu et aux Invalides, à Paris. Entre lui et nous, la « mayonnaise » a bien pris. Il va interpréter le concerto n° 13 de Mozart, ce sera un grand moment. Les musiciens l’adorent. C’est un artiste très raffiné. Nous aurons aussi Thomas Zehetmair, pour la première fois. Un grand violoniste qui dirige également. Il possède une personnalité très forte. On peut citer également Karina Gauvin, une super-star, que l’on verra dans les Chants d’Auvergne de Marie-Joseph Canteloube, le violoniste Sergey Krylov, un grand spécialiste du répertoire russe ou encore la harpiste Naoko Yoshino, avec laquelle on a fait un disque il y a trois ans. Nous recherchons des artistes qui laissent une empreinte.


Une activité très soutenue

Outre la saison de musique de chambre et les Cafés musicaux gratuits, l’Orchestre d’Auvergne poursuit ses activités citoyennes et solidaires. On peut citer les « concerts suspendus », permettant aux personnes les plus démunies de s’offrir le plaisir de la musique en live, les concerts caritatifs (pour l’Auvergne pour un enfant et le Lions club Cournon val d’Allier), les places de concerts octroyées à l’association « Cultures du cœur », la participation au projet Demos pour les enfants issus des quartiers « politique de la ville… L’Orchestre d’Auvergne vient également de remodeler entièrement son site Internet. L’occasion de découvrir une mine d’informations sur la nouvelle saison 2018-2019. Abonnement par téléphone au 04 73 14 47 47 ou sur place au siège de l’Orchestre 14, rue Nestor Perret à Clermont (du lundi au vendredi : 9h30/12h30 et 14h30/18 h (17 h le vendredi) ; Toutes les infos sur www.orchestre-auvergne.com

Partager

Laisser un commentaire