Lewis Furey joue Brahms

Lewis Furey joue Brahms

Icône des années 70, Lewis Furey livre 17 lieder de Brahms, sous la forme d’un concert piano-voix aux mélodies empreintes de passion et de romantisme. Auteur-compositeur, interprète, metteur en scène, réalisateur de clips… Ces chansons, ou « pop songs », sont destinées à un très large public. Pour les faire entendre tout en étant fidèle à la démarche du génial compositeur, Lewis Furey les intègre à son propre univers, traduit et adapte les paroles, convoque à son tour Paul McCartney ou Elton John, commente à haute voix ses choix, manie un humour délicat pour établir des passerelles entre la vie de Brahms et la sienne. Création française / production La Comédie de Clermont – Scène nationale.


20, 21 et 22 mars, 20h30

Maison de la Culture, salle Boris-Vian

1h20

www.lacomediedeclermont.com

© Carole Bellaiche

Partager