6 choses à savoir avant de se mettre au golf

6 choses à savoir avant de se mettre au golf

Vous souhaitez vous mettre au golf mais vous n’y connaissez rien… Afin de vous éclairer sur le sujet, voici quelques conseils prodigués par un pro. Paul Bonnichon est le directeur du golf du Val d’Auzon, une structure située au sud de la Métropole clermontoise, sur la commune du Crest.

Peut-on commencer à tout âge ? Très clairement oui. Il n’y a pas d’âge pour débuter ce sport… De 4 ans à 94 ans ! « Le gros avantage du golf, c’est que chacun peut y aller à son rythme. J’ai effectué récemment un stage d’initiation à une dame de 88 ans. Elle a fait ensuite les 4 premiers trous sans problème », assure Paul Bonnichon. 

Le golf est particulièrement bénéfique pour la santé physique et même mentale. Il y a quelques années, une étude avait démontré que les golfeurs réguliers avaient une espérance de vie supérieure à la moyenne. Travail musculaire, marche, concentration… Tous est bon dans le golf. « A mon niveau, je constate que des personnes souffrants de pathologies lourdes peuvent pratiquer. Nous avons également un partenariat avec l’ADAPEI et les jeunes de cette structure qui viennent ici évoluent de manière étonnante. »         

Faut-il prendre des cours ? C’est vivement conseillé. Le golf est un sport de précision, technique, avec des règles spécifiques. Rien que pour cela, l’apport d’un pro est irremplaçable. « Si l’on prend des cours au départ, on se fera plaisir rapidement. L’idée, c’est de viser l’autonomie. Chez nous, en 8 heures de cours seulement, la personne devient autonome sur le parcours », explique le directeur. Un professeur vous indiquera en plus les bons gestes et la bonne posture. Tout cela ne s’invente pas.

Cours individuels ou cours collectifs ? Fonctionnez selon votre envie et votre personnalité. Avoir un pro pour soi tout seul permettra de progresser un peu plus rapidement. Si les cours individuels coûtent plus chers, vous pouvez choisir en revanche votre heure dans la semaine, contrairement aux cours collectifs où les horaires sont imposés. Mais si vous n’aimez pas être seul, ou si vous souhaitez débuter en famille ou entre amis, les cours collectifs sont idéals (maximum 8 personnes). Au Val d’Auzon, un forfait de 10 heures, étalées sur cinq semaines, coûte 150 € par personne. Et l’on vous prête le matériel…

Dans les deux cas, sachez qu’il est nécessaire de s’entraîner un peu entre les cours. « C’est même une obligation chez nous, cadre Paul Bonnichon. Au minimum, il faut jouer une heure par semaine en plus des cours, deux heures dans l’idéal. Si l’on ne fait pas ça, ce n’est pas la peine de se mettre au golf. »  

Puis-je faire un essai gratuitement ? Oui. Depuis longtemps, la Fédération française de golf porte l’opération « Tous au golf ». Celle-ci est relayée par les clubs tout au long de l’année sous des formes différentes. Week-end portes ouvertes, formule d’initiation gratuite… Au Val d’Auzon, le golf propose des « Afterworks » ouvertes à tous. Le principe ? « Nous organisons des initiations gratuites, conviviales et ludiques, avec un animateur le 1er ou le 2ème vendredi de chaque mois… » Apéro-put, soirée plage… Les thèmes sont divers. Et l’on ne s’ennuie pas. Prochain rendez-vous les 12 avril, 3 mai, 14 juin… Une « soirée Tuche » et même prévue en octobre !          

Faut-il acheter d’abord son matériel ? Très clairement non. A l’occasion des cours, le golf prête (ou loue parfois) le matériel. Après l’apprentissage, seul le conseil d’un pro vous orientera vers le bon matériel. Sachez qu’il n’est pas nécessaire de se ruiner pour votre premier achat. « A titre indicatif, à la fin des cours, on peut partir sur un set débutant (6 clubs et 1 sac). On en trouve à partir de 50 € en occasion et 129 € pour les premiers prix en neuf », précise Paul Bonnichon, qui conseille juste une bonne paire de baskets.

Sur quel golf débuter ? Pas question de débuter directement sur un parcours. Il faut d’abord apprendre les gestes sur un practice. Pour débuter, privilégiez plutôt des petites structures comme le golf du Val d’Auzon ou celui de Riom. Leur parcours compact est idéal pour débuter l’apprentissage de la discipline. En plus, ils ne proposent pas de contraintes horaires grâce à de larges plages d’ouverture. Les cotisations à l’année sont aussi nettement moins chères qu’à Orcines, réputé pour la beauté de son parcours. Enfin, sachez qu’il vous faudra faire preuve de patience et d’abnégation. Tous les pratiquants vous le diront : « le golf rend humble ! »

Partager