Bardet si près du but

Bardet si près du but
(© AG2R La Mondiale)

Il s’en est fallu de peu. A quelques mètres près, Romain Bardet endossait le maillot arc-en-ciel de champion du monde. Sur le tracé très sélectif autrichien d’Innsbruck, le Brivadois, aujourd’hui installé à Royat, a dû s’incliner au sprint devant l’Espagnol Valverde. Après la déception légitime ressentie sur la ligne d’arrivée, le coureur voulait quand même regarder le côté positif de la course.

« J’ai beaucoup investi pour ce championnat. J’ai pris beaucoup de plaisir durant ces semaines de préparation. Je savais que je serais au rendez-vous. Il a circulé une belle énergie dans l’équipe de France et on a tout fait pour dérouler notre plan. Je ne suis pas déçu. Il était difficile d’aller plus vite au sprint. Alejandro Valverde est un des coureurs les plus rapides du monde. J’ai fait une petite erreur de développement au sommet de la bosse, heureusement sans conséquences. Toute l’équipe de France a fait une super course. Il reste encore quelques belles courses dont le Tour de Lombardie pour bien clôturer la saison »

En remportant la médaille d’argent des Championnats du Monde, Romain Bardet réussit son 10e podium de la saison. Il compte une victoire (Faun Environnement -Classic de l’Ardèche), quatre deuxièmes places (Stade Bianche, Tour du Finistère, Tour de Toscane, championnats du monde), cinq troisièmes places (Liège-Bastogne-Liège, classement général du Critérium du Dauphiné… etc.)

La deuxième place de l’Auvergnat aux Championnats du monde est la première médaille mondiale en élites pour son équipe AG2R La Mondiale. L’an dernier, Benoit Cosnefroy avait remporté le titre des Moins de 23 ans.

« Cette médaille d’argent récompense le travail de Romain, son implication et celle de toute l’équipe tout au long de la saison. Je suis très fier de ce podium », a notamment souligné le manager du team, Vincent Lavenu.

Partager