Clermont : La H Cup lui va si bien

Brillamment qualifiée pour les phases finales de la H Cup, l’ASM va disputer début avril son 4e quart de finale de coupe d’Europe en cinq saisons.

Clermont : La H Cup lui va si bien
Le point de bonus offensif arraché à l’ultime seconde face à Llanelli a valu, lui aussi, son pesant d’or

On en salive déjà. Clermont-Leicester, ce sera l’une des grosses affiches des prochains quarts de finales de la Coupe d’Europe. Un vrai match couperet, à la vie à la mort, face à l’une des meilleures formations du continent, double détentrice du trophée. C’était en 2001 et 2002. Comme l’an passé donc (face à Montpellier), l’ASM Clermont aura l’avantage de recevoir les Anglais au Michelin. Pour l’entraîneur adjoint des « Jaune et Bleu », Franck Azéma, l’équipe a deux mois pour bien préparer cette échéance.
« Un quart de finale à la maison, c’était notre objectif au départ. Nous l’avons rempli. Avec le soutien que nous prodigue le public, c’est évidemment un atout de jouer sur nos terres. Maintenant, on prend un grand d‘Europe, une équipe très solide, avec un gros paquet d’avants. Je m’attends à un énorme combat. »
Azéma ne le nie pas. Il redoute cette formation, très expérimentée, armée de nombreux internationaux, Youngs, Croft, Flood ou encore l’autobus Tuilagi. Il faudra se sou-venir que Leicester avait accroché Toulon, l’an dernier en quart, dans son antre de Mayol (victoire du RCT par 22 à 19).
« Ils avaient même eu l’occasion de gagner ce match après un ballon échappé près des lignes, se souvient le futur entraîneur en chef de l’ASM. Leicester a la capacité à être chaque année ou presque en quart, demi-finale ou même finale de la H Cup. »

3.500 ANGLAIS ATTENDUS !

Morgan Parra, qui a retrouvé la compétition récemment après sa blessure au genou, devrait avoir retrouvé tous ses moyens physiques d’ici là, alors qu’il se plaignait, ces jours derniers, de quelques douleurs encore. Le demi de mêlée garde de bons souvenirs de cette équipe.
« Après mon arrivée à Clermont, j’avais eu du mal en terme d’adaptation. La rencontre face à Leicester m’avait permis de sortir un peu la tête de l’eau. Voilà pour le côté personnel. Au sujet du collectif, les Anglais sont des habitués de ce genre de match. Leur passé plaide pour eux. Nous sommes prévenus. Mais on aura la chance d’évoluer à domicile, même si cela peut générer de la pression en terme de résultat. A nous de mettre les ingrédients devant pour pouvoir mettre nos trois-quarts dans les meilleures dispositions possible. »
Du côté des anglais de Leicester, on espère déplacer 3500 supporters à Clermont début avril, comme le laissait entendre le président du club, Peter Weeler, après la rencontre perdue face à l’Ulster. Une aubaine pour le rugby, la ville et les patrons de bar !

 

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.