Le couple Papadakis-Cizeron reçu à Clermont

Le couple Papadakis-Cizeron reçu à Clermont

C’était un peu le retour des héros, la semaine dernière, pour Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron. Le duo clermontois, médaillé d’argent aux derniers Jeux Olympiques de Pyeongchang, a fait escale sur ses terres en compagnie des patineurs de l’équipe de France à l’occasion d’un gala organisé par la Fédération française à la patinoire de la Métropole. Mais auparavant, le couple star a été reçu en mairie par Christine Dulac Rougerie et Christophe Bertucat, les élus en charge des sports, puis par Olivier Bianchi, le maire, lequel leur a remis officiellement la médaille de la ville. Accompagné par leur famille et de Didier Gailhaguet, président de la Fédération, ce dernier ne cachait pas son plaisir, revenu de Corée « avec le sentiment du devoir accompli », car aucune médaille olympique n’était venue garnir l’escarcelle tricolore depuis 16 ans. Un long bail…

« Le sortilège est enfin vaincu. Il l’est grâce à deux athlètes de très grands talents, de grands passionnés du patinage et de la danse. La Fédération est d’autant plus heureuse que ce ne sont pas des m’as-tu vu. Ce sont des sportifs simples, gentils, travailleurs et efficaces. Nous sommes fiers de cette médaille d’argent conquise de haute lutte malgré quelques péripéties. Je le dis haut et fort, pour moi, ce sont de vraies médailles d’or, ils sont les champions olympiques, dans mon cœur en tout cas. Pour Gabriella et Guillaume, ce n’est que le début d’une immense carrière », est persuadé Didier Gailhaguet, qui a également rendu hommage aux autres patineurs du team France mais aussi au « travail exceptionnel » fait ici à Clermont par les deux clubs de danse sur glace et de patinage artistique.

CIZERON : « INSPIRER LES NOUVELLES GENERATIONS »

Pour Gabriella Papadakis, l’épisode malheureux de la robe qui se dégrafe est désormais achevée et la déception ravalée. « Oui c’est vrai, nous avons été déçus, reconnaît avec sincérité la Clermontoise. Nous n’avons pas été capables d’aller chercher ce que l’on voulait (l’or : NDLR). La compétition a été très difficile. Avec le recul, on est très content de ce que l’on a fait, notamment sur le programme long. C’était même peut-être mieux que ce que l’on espérait. Nous avons réalisé un nouveau record du monde. Ça fait donc partie des choses très positives, surtout qu’il s’agissait de nos premiers jeux olympiques. Ce fut une très belle expérience et nous avons pu bien échanger avec le reste de la délégation française. Cette médaille, elle est désormais autour de notre cou. Ceci nous donne une énergie incroyable et l’envie de continuer à travailler afin de grandir encore en prévision des prochains jeux. »

Le couple Papadakis-Cizeron reçu à Clermont

Guillaume Cizeron, pour sa part, retient plusieurs temps forts de l’épopée coréenne, les rapports humains avec les coachs et les autres athlètes, mais aussi la cérémonie du podium. Il a apprécié le retour en France et toutes les sollicitations qui ont suivi.

« C’est vraiment en ce moment que l’on se rend compte combien les gens nous ont soutenu. Ça fait vraiment plaisir. J’ai même reçu quelques messages de personnes de Montbrison, là où je suis né, alors que j’ai grandi à Clermont puisque je suis arrivé ici à l’âge d’un an. En tout cas, nous sommes heureux de revenir patiner en Auvergne (un gala était organisé la semaine dernière). Nous sommes restés dix ans au club et les petits ont bien grandi. On essaye de garder quelques liens avec eux et c’est beau que l’on puisse inspirer les nouvelles générations. »

Le couple va désormais se remettre au travail afin de préparer l’échéance des championnats du monde, prévus les 22 et 23 mars à Milan, en Italie. Inutile de préciser que le duo visera une fois encore la plus haute marche du podium…

Partager

Laisser un commentaire