Nathanaël Berthon : « me battre devant »

Nathanaël Berthon : « me battre devant »
Sur l’Audi A1 du team WRT, le pilote clermontois avait remporté la catégorie Elite la saison dernière.

Après une saison dans le championnat d’endurance EMLS, au sein du team Panis-Barthez Compétition, le pilote clermontois retrouve la glace du Trophée Andros avec Audi. Ouverture les 2 et 3 décembre à Val-Thorens.

Quel bilan tirez-vous de cette saison en endurance ?

Avec le team Panis-Barthez, ce fut plutôt dur notamment le début de saison. Nous avons beaucoup travaillé après le Mans. Au final, ça s’est plutôt bien terminé, pas forcément en termes de résultats, mais au niveau des performances que j’ai pu réaliser. Je signe la pole-position au Portugal, la première pôle de Ligier et Michelin. Tout cela est plutôt encourageant pour l’équipe. Même si Fabien (Barthez) fait partie des meilleurs gentlemen’s drivers du plateau, beaucoup de teams n’en ont pas dans leur rang et utilisent des pilotes semi-professionnels ou professionnels. Il y a donc une différence de niveau au final.

En ce qui concerne les courses réalisées avec le Team Audi WRT, nous n’avons pas eu beaucoup de chance. En effet, nous n’avons pas fini une course sauf la dernière à Barcelone, où l’on rentre dans le Top 10. Globalement, la saison a été compliquée. C’est le sport-auto mais je suis content de mon niveau de performances. J’espère qu’elles vont me permettre d’accrocher un très bon volant pour l’année prochaine.

Comment se présente pour vous la nouvelle saison du Trophée Andros ?

J’ai beaucoup appris l’année dernière en Elite, et j’ai même remporté le trophée. Je vais rattaquer cette saison en Elite Pro, toujours avec Audi mais dans l’équipe Comtoyou Racing. Si le team est belge, les voitures et l’atelier sont basés à Orange. Benoît Tréluyer fait partie de l’équipe et je vais partager ma voiture avec Louis Gervoson, qui a remporté la catégorie électrique la saison passée. Je pense que l’on va faire un très bon duo. L’hiver s’annonce bien.

Nathanaël Berthon : « me battre devant »
Nathanaël Berthon, ici avec Fabien Barthez, l’un de ses coéquipiers (© Instagram).

Quelles sont vos ambitions dans cette catégorie reine ?

L’objectif sera de jouer la gagne même si les pilotes du championnat possèdent un très bon niveau. Ce sont tous des spécialistes de la glace. Au niveau des voitures thermiques, il me reste encore des choses à apprendre. Pourtant, je suis optimiste. Nos temps l’année dernière n’était pas loin de ceux réalisés par les Elite Pro. Je vais tout faire pour me battre devant.

Vous roulez désormais sous les couleurs de la ville de Clermont-Ferrand…

Effectivement, j’ai la chance que la ville me soutienne. Je suis très content. Etant un Clermontois pure souche, représenter sa ville, ce n’est pas rien. Ce soutien porte sur une année pour l’instant. J’espère que ce partenariat sera reconduit. Être l’un des ambassadeurs de la ville est en tout cas une vraie fierté.

Laisser un commentaire