Nicolas Pillin : « ce show plaît à tout le monde »

Nicolas Pillin : « ce show plaît à tout le monde »
« Les gens en auront vraiment pour leur argent » affirme Nicolas Pillin.

Avec Julien Marty et la société PHA/Claude Michy, il est l’un des organisateurs du Blackliner Freestyle Show organisé samedi 10 novembre à la Maison des sports de Clermont-Ferrand. Motos, quad, VTT, BMX vont vous en faire voir de toutes les couleurs dans un spectacle époustouflant, rythmé, et destiné à tous les publics. 

Info – Quelle a été votre volonté pour la 2ème édition du Blackliner Freestyle Show ?
Nicolas Pillin – Nous nous sommes attachés cette année à développer encore plus la partie spectacle. Par exemple, l’introduction du show sera allongée avec toujours plus de son et de lumières, ce qui devrait impressionner davantage le public. Cette soirée, ce n’est pas une compétition, c’est un vrai show. Les gens peuvent venir en famille, les femmes en talons aiguille si elles le souhaitent. Ce spectacle n’est pas du tout contraignant pour les spectateurs.

I. – Votre objectif cette année a été de développer également la partie consacrée au vélo, n’est-ce-pas ?
N. P. – Effectivement, nous avons remarqué l’an dernier que le vélo plaisait aux gens. Nos enquêtes réalisées auprès du public ont confirmé que celui-ci réclamait plus de vélo. L’an passé, nous avions la contrainte d’accrocher un cable pour tirer les pilotes, ce qui prenait un temps fou. Cette année, nous allons donner du rythme à tout ça. Les pilotes pourront remonter plus rapidement. De plus, nous aurons une rampe énorme, qui arrivera quasiment au toit de la Maison des sports. En partant de son sommet, les pilotes de vélo vont atteindre 60 km/heure au guidon de leur BMX ou leur VTT. Logiquement, ils vont pouvoir monter à 8 mètres de hauteur pour effectuer leurs acrobaties. Cela promet d’être très impressionnant.

I. – Au niveau des motos, faut-il une rampe spéciale pour le pilote Australien qui va tenter le double back flip ?
N. P. – Oui. Nous aurons une rampe particulière qui sera située plus près de la réception. Si elle était plus éloignée, le pilote risquerait de monter trop haut et de toucher le toit de la maison des sports situé à 17 mètres. Au cours de ce saut, il devrait atteindre 15 mètres de hauteur. On arrive donc aux limites de la salle. Heureusement, tout est calculé.

I. – Qu’en est-il de la piste d’élan ?
N. P. – Elle sera située comme l’an dernier à l’extérieur du bâtiment et recouverte par des chapiteaux. Les pilotes rentreront dans la salle pour s’envoler sur les rampes. Nous installerons deux écrans géants en plus où sera retransmis un live vidéo, avec des images et des ralentis de chaque saut. Le public vient ici, il ne s’occupe de rien et prend juste du plaisir à voir les évolutions des pilotes.

I. – Le Blackliner est un spectacle pour tous…
N. P. – Oui pour toute la famille. On conseille simplement aux jeunes enfants de porter un casque ou de mettre des bouchons d’oreilles en raison des décibels. Sinon, ce show plaît à tout le monde, il y a autant de femmes que d’hommes. Les pilotes sont disponibles pour le public. Le but, c’est que les gens passent un bon moment. Ils en auront vraiment pour leur argent. Suite à l’enquête réalisée l’an dernier, le taux de satisfaction des spectateurs était de 92 %. Ils ne seront pas déçus cette année.

Pratique : samedi 10 novembre, à la Maison des sports de Clermont. Début du show à 20 h. Toutes les infos et les réservations sur bfsfreestyle.com et dans les points de vente habituels.

Partager