Des arbitres désormais mieux protégés

Des arbitres désormais mieux protégés

Afin de protéger davantage ses officiels sur les terrains, l’UNAF 63 (Union nationale des arbitres de football) vient de signer une convention avec le Procureur de la République de Clermont-Ferrand, Eric Maillaud. Cette signature a eu lieu récemment dans les locaux du District de football du Puy de Dôme, en présence de son président, André Champeil, ainsi que de nombreux représentants du corps arbitral. La convention servira à accélérer les procédures judiciaires envers les agresseurs d’arbitres quels qu’ils soient, joueurs, dirigeants ou simples spectateurs. Actuellement, quarante dossiers de ce type sont instruits au niveau national. Si les agressions physiques restent relativement rares et cycliques, les agressions verbales sont malheureusement monnaie courante.
« Il s’agit de responsabiliser les acteurs du football. Cette convention a donc un aspect préventif et dissuasif », a notamment indiqué Dominique Lopez, délégué juridique.
Pour le représentant du Parquet, cela permettra de traiter les affaires plus vite et de faire accélérer l’enquête. « Il faut avoir une réponse pénale plus renforcée mais aussi plus pédagogique », a souligné le Procureur de la République, qui a déjà traité des affaires de ce type lorsqu’il se trouvait en Savoie.
Eric Maillaud a également rappelé que la peine encourue par les auteurs de tels actes peut aller jusqu’à 5 ans d’emprisonnement accompagnée de plusieurs milliers d’euros d’amende.
Si 53 conventions de ce type existent aujourd’hui en France, le Puy de Dôme est le premier département auvergnat à s’en doter. Le District 63 compte 270 arbitres pour quelque 20.000 licenciés.

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.