Firmin Cadeddu : l’Europe du rallycross en vue

Firmin Cadeddu : l’Europe du rallycross en vue
le jeune pilote de Saint-Babel, à côté d’Issoire, a fait des étincelles en 2016 sur sa surpuissante C4. Il compte bien continuer cette année.

Champion de France en titre de rallycross, le pilote d’Issoire se prépare pour la saison européenne 2017, après avoir effectué deux piges sur le Trophée Andros.

Info – Comment va s’articuler votre saison 2017 en Rallycross ?
Firmin CadedduEn 2016, nous avons gagné dans la plus grosse catégorie du rallycross français, l’évolution logique, c’est donc de participer au championnat d’Europe. Ce qui me freine un peu actuellement, ce sont les budgets. Pour diminuer les coûts, tout en étant compétitif, je vais poursuivre avec ma structure actuelle, c’est-à-dire familiale, composée essentiellement de bénévoles. Mais nous recherchons des partenaires afin de courir l’ensemble des manches européennes.

I. – Justement, combien de manches figurent au programme du championnat ?
F. C.il comporte cinq manches. Construire une saison sur un championnat complet permet d’écrire une belle feuille de route avec des évolutions. Mais je le répète, si le budget n’est pas là pour les cinq manches, il faudra s’adapter. J’ai envie de me mesurer aux pilotes expérimentés en Europe mais aussi aux structures professionnelles du plateau.

I. – Quand débute le championnat ?
F. C.La première manche a lieu à Barcelone, en Espagne, les 1er et 2 avril. Nous serons là-bas, c’est sûr. Après, le programme s’articulera en fonction des budgets. Plus l’on construit une saison tôt, mieux c’est pour la suite.

I. – Repartez-vous sur la même voiture, votre C4 ?
F. C.Oui car cette voiture est performante. Je la connais bien au niveau du pilotage et je pense qu’elle peut rivaliser dans ce championnat d’Europe. Il y aura peut-être quelques évolutions mais la base est saine et l’auto est déjà bien aboutie. Mon équipe maîtrise bien aussi ses paramètres techniques.

I. – Votre titre national vous aide-t-il aujourd’hui ?
F. C.ça aide bien évidemment. Il me donne de la crédibilité et démontre ce que l’équipe et moi-même sommes capables de faire. Après, j’espère que ce résultat va montrer que j’ai ma place en championnat d’Europe.

I. – Après vos deux piges sur le Trophée Andros, notamment une belle 2e place à Lans-en-Vercors, allez-vous poursuivre dans cette discipline ?
F. C.Oui pourquoi pas. C’est l’occasion de rester actif entre deux saisons de rallye-cross. Le trophée est une discipline techniquement intéressante et dans laquelle j’ai des choses à apprendre. Compte-tenu de mes bons résultats à Lans-en-Vercors, des discussions sont en cours.

Une réponse
  1. Losego alain at |

    Scorpion je te souaite de reussir dans tes rêve je te suit depuis que tu cours

    Réagir

Laisser un commentaire