Pascal Couasnon : « Nous partons confiants pour cette saison »

Pascal Couasnon : « Nous partons confiants pour cette saison »

Le patron de Michelin Motorsport évoque l’engagement du manufacturier clermontois dans le prochain Rallye de Monte Carlo qui se déroule du 19 au 22 janvier.

INFO – L’arrivée des nouvelles WRC en 2017, plus puissantes et disposant de plus d’appui aérodynamique, change-t-elle la donne pour les pneumatiques ?
Pascal Couasnon – Dans le principe et dans la façon dont on travaille, non. Mais par rapport à l’évolution des voitures, c’est quelque chose qui nous intéresse. Ce changement va dans le sens que Michelin promeut. Nous voulons des évolutions qui nous font constamment progresser. Chaque saison, nous devons apporter toujours plus de performances. Des performances qui doivent durer dans le temps. C’est complètement dans notre philosophie et nous en sommes très contents.

I. – Comment se sont passés les premiers essais avec les différents constructeurs ?
P. C. – Les écuries travaillaient sur les voitures 2017 depuis plusieurs mois maintenant. Lors de ces développements, en tant que partenaires techniques, nous avons étroitement collaboré, notamment lors de leurs essais et nous avons pu, lors de ces séances de travail, décider des technologies que nous devions faire évoluer ou valider. Nous avons eu la satisfaction de découvrir que nos pneus actuels étaient largement au niveau de ce nouveau challenge. Nous partons donc confiants pour cette nouvelle saison. Le règlement nous permet d’introduire un joker pendant celle-ci. Nous verrons bien si nous avons besoin de le faire. Ce système de joker est une chose intelligente car il permet à la fois de contrôler les coûts mais aussi de pouvoir réagir au cas où la stratégie de développement choisie ne serait plus la bonne.

I. – Y-a-t-il des changements au niveau de la réglementation dans l’utilisation des gommes ?
P. C. – Non, concernant la catégorie pneumatique, il n’y a pas d’évolutions majeures cette année.

Pascal Couasnon : « Nous partons confiants pour cette saison »
Sebastien Ogier (FR) / Julien Ingrassia (FR) – Volkswagen Polo WRC11

I. – Quels sont les moyens humains et matériels mis à disposition par Michelin sur le Monte-Carlo 2017 ?
P. C. – Le dispositif mis en place est classique. Nous avons nos équipes de huit monteurs, qui font un travail important tout au long du rallye. Au Monte Carlo, c’est un peu particulier car il y a parfois des ravitaillements situés hors du parc d’assistance. Il faut donc être très agile et réactif. Nous avons des techniciens d’écurie avec notamment un technicien dédié auprès de chaque équipe professionnelle que nous équipons. Il est le relais entre l’ingénieur pneumatique, le pilote et le team. Son poste est clé car il permet à l’écurie de prendre les bonnes décisions en lui permettant de définir la stratégie qu’elle va mettre en place sur le rallye. Nous avons aussi un développeur pneu sur le terrain ; celui-ci a pour mission de collecter et d’analyser les informations émanant des pilotes. Enfin, seront présents, avec l’équipe Michelin, notre responsable WRC, Jacques Morelli, notre Directeur marketing compétition, Olivier Vialle, et moi-même.

I. – Quels sont les objectifs en WRC cette saison, la conservation des titres pilote et constructeur ?
P. C. – Bien sûr. Il est important de continuer à gagner des titres. Ce n’est jamais facile. Le WRC reste un championnat ouvert. Nous regrettons le départ de Pirelli, qui s’est retiré à la fois du WRC et du WRC2. Il est important de conserver des championnats où l’on peut se confronter à des manufacturiers concurrents et prouver ainsi notre leadership technologique. Mais il y aura de la concurrence quand même. D’autre part, il est important de continuer à évoluer techniquement et de valider nos idées et de transférer nos innovations de la piste à la route le plus rapidement possible. Notre objectif consiste à montrer que l’on peut avoir un pneu plus robuste et capable de maintenir son niveau de performance tout au long du rallye.

I. – Un mot sur le retour de BF Goodrich en rallye-raid, quelles sont les ambitions pour la marque ?
P. C. – BF Goodrich est une marque très reconnue dans le l’univers du 4×4. Il nous a semblé important de renforcer encore cette image à travers le Motorsport de BF Goodrich. Cette marque est notamment très forte en Amérique du Nord sur des épreuves comme la Baja. Nous souhaitons aller plus loin au niveau mondial. Des événements comme le Dakar ou le championnat du monde des rallyes-raids sont des épreuves essentielles dans cette perspective de mettre en avant la marque.

Laisser un commentaire