Rallye : quatre « Gazelles » dans la course

Rallye : quatre « Gazelles » dans la course
Delphine Bichoffe et Christine Hunka vont clairement jouer la gagne dans la catégorie « Experte » (© Jérôme Pallé)

Du 18 mars au 2 avril, ces deux équipages Puydômois participent au rallye Aïcha des Gazelles qui se déroule au Maroc. Impressions… 

Ce sera leur 10e participation au rallye, la 9e ensemble. Dire que Delphine Bichoffe et Christine Hunka sont des spécialistes de l’Aïcha des Gazelles est un doux euphémisme. Pour la 3e année consécutive, elles vont d’ailleurs s’aligner dans la catégorie « Experte ». La plus difficile, réservée aux équipages les plus aguerris. Après une belle 6e place au général l’an dernier, l’objectif sera revu à la hausse… Logique. « En 2016, nous avons connu des problèmes de direction assistée que nous avons traînés comme un boulet toute la course. Cette année, nous repartons avec le même véhicule, un Toyota entièrement remis à neuf. On espère gagner la course ou, à tout le moins, monter sur le podium », cadre Delphine Bichoffe, la pilote de l’équipage 420.
Pour préparer ce rendez-vous 2017, toutes deux ont effectué un stage de perfectionnement au Maroc au mois de janvier, histoire de peaufiner le pilotage et la navigation. Rappelons que les concurrentes de l’Aïcha des Gazelles, doivent trouver et pointer une dizaine de balises par étapes et ce, avec la seule aide d’une boussole et d’une carte ! Ici, la vitesse pure ne compte pas… Sur place, les deux femmes ont pu tester leurs nouveaux pneumatiques BF Goodrich, les « KO2 All terrain », les mêmes que les équipages Peugeot au Dakar.
« Nous avons été agréablement surpris par le confort de ces pneus. Ils creusent moins le sable que les anciens et ont un très bon grip », analyse Delphine Bichoffe qui, avec sa copilote, pourra se mesurer dans quelques jours à l’ancienne championne de ski, Carole Montillet.

Rallye : quatre « Gazelles » dans la course
Delphine Bichoffe et Christine Hunka vont clairement jouer la gagne dans la catégorie « Experte » (© Jérôme Pallé)

« FINIR LA COURSE »

Comparé à l’équipage précédent, Françoise Roussel et Véronique Gourdon font plutôt figure de novices. Mais la détermination, le courage et la motivation ne sont pas moindres. « Les Gazelles du Puy-de-Dôme » vont donc faire équipe ensemble. Ce sera la 2e participation au rallye pour Françoise Roussel, après une première tentative en 2013 sous les couleurs de La Poste. Mais une grande première pour Véronique Gourdon… « Je n’ai qu’une seule envie, c’est déjà d’y être, souffle l’employée de la ville de Clermont. Ce rallye est très complet et son côté humanitaire m’a séduit avec l’aide apportée à l’association Cœur de Gazelles. »
L’équipage 111 soutiendra également l’association Les 2 Arts, qui vient en aide aux enfants hospitalisés au CHU Estaing. Alors que toutes deux espéraient s’aligner dès 2015, elles auront finalement pris leur temps… et leur bâton de pèlerin aussi, afin de rassembler un budget supérieur à 30.000 €. Tout sauf une sinécure.
Côté course, Françoise Roussel et Véronique Gourdon rouleront dans la catégorie 4×4, qui rassemble l’essentiel des concurrentes. Leur voiture ? « Il s’agit d’un Toyota KZJ 95 que nous avons loué chez Pays Basque Expérience, à Biarritz. Ils nous ont bien facilité la tâche », apprécie Françoise, pilote sur le rallye.
Les deux femmes, amatrices de course à pied, ont elles aussi effectuer un stage de préparation au Maroc en début d’année. Leur objectif est clair : « finir la course et se faire plaisir. Tout cela reste un grand jeu avant tout », soulignent-elles de concert, tout en espérant se classer dans les cinquante premières au général.
Les deux équipages puydômois ont présenté en grande pompe leur véhicule aux partenaires lors de deux soirées distinctes organisées les 10 et 11 mars. La caravane des Gazelles s’élancera de Nice le 18 mars pour rejoindre l’Espagne, puis le Maroc. Juste avant que les choses sérieuses ne commencent…

Rallye : quatre « Gazelles » dans la course
Françoise Roussel et Véronique Gourdon espèrent avant tout finir la course pour leur première participation commune.

Laisser un commentaire