Azéma : « A nous d’écrire notre propre histoire »

Azéma : « A nous d’écrire notre propre histoire »

Le manager de l’ASM évoque la finale de Champions Cup face aux London Saracens. Il estime que son équipe n’est pas favorite.

Comme le disent les supporters, est-ce la bonne année pour vous ?
Difficile à dire. Nous connaîtrons la réponse le 13 mai au soir. Nous n’avons pas de pression particulière sur cette finale car les Saracens partent favoris, archi-favoris même. C’est normal. Ils sont champions en titre et ont démontré toutes leurs qualités en demi-finale face au Munster. Tous les joueurs qui évoluent à l’ASM aujourd’hui sont fiers de son histoire. Mais maintenant, c’est à nous d’écrire notre propre histoire. On ne peut pas changer le passé et nous avons l’opportunité de faire évoluer les choses. Sur un match, tout est possible.

Vous jouez un rugby un peu différent de celui des Londoniens, à quel type de match vous attendez-vous ?
Je pense que les deux équipes vont rester fidèle à leur façon de jouer, à leur philosophie. L’équipe des Saracens est capable de mettre une pression constante sur l’adversaire durant 80 minutes. Il faudra que l’on soit apte à maîtriser cette pression et à livrer notre meilleur rugby. Nous devrons avoir de la qualité sur les gestes techniques.

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.