Le centre de formation partagé est lancé

Le centre de formation partagé est lancé
La photo de famille. Depuis le mois de juillet, le centre de formation partagé accueille une centaine de jeunes sportifs, footballeurs et rugbymen. Tous disposent d’un merveilleux outil pour poursuivre leur rêve : devenir professionnel un jour. Avec une salle de 600 m² dédiée à la performance, ils sont mis dans les meilleures conditions pour progresser.

Moins de deux ans après avoir émis l’idée, le centre de formation partagé entre le Clermont Foot 63 et la section rugby de l’ASM Omnisports est aujourd’hui une réalité. La structure a été inaugurée en grande pompe la semaine dernière.

Depuis le mois de juillet, une centaine de jeunes sportifs de haut niveau, composée à part égale de footballeurs et de rugbymen, a pris possession des lieux. Sur le site des Gravanches, au nord-est de Clermont-Ferrand, le nouveau bâtiment ne passe pas inaperçu. 1.800 m² au total. A l’intérieur, tout respire le neuf dans ce qui se veut un équipement dédié à la performance et au partage. Mais qu’en pensent les principaux intéressés ? « Ça change beaucoup par rapport à la Gauthière. Nous travaillons dans de bien meilleures conditions, avec beaucoup plus d’espace », confie Giorgi Beria, un jeune espoir du rugby de 17 ans. Lenny Leonil, licencié au Clermont Foot 63 depuis trois ans, note lui aussi une très grosse évolution. « Il y a en plus une très bonne entente entre nous. Nous vivons une belle expérience. »

Ce centre de formation atypique, inédit dans le sport professionnel, est donc marqué sous le sceau du partage, de la performance et de l’excellence. « Il est aussi en cohérence avec une conception décloisonnée du sport où l’enrichissement mutuel des disciplines est un facteur clé du succès », soulignent de concert Claude Michy et Pascal Thibault, à l’origine de ce rapprochement impensable il y a quelques années encore, eu égard à la sociologie clermontoise du 20e siècle.

Le centre de formation partagé est lancé
Le cabinet médical où passent les jeunes rugbymen et footballeurs. Il permet aux deux staffs d’échanger régulièrement.

Mais les temps ont changé. Et c’est tant mieux. Réussir ce pari en moins de deux ans fut donc un vrai tour de force. Déjà, la création de la « Football Académie » en 2012, entre le Clermont Foot et la section football de l’ASM, avait marqué un tournant. Là, on rentre dans une nouvelle dimension. Les jeunes espoirs du ballon rond et du ballon ovale disposent désormais des meilleures conditions pour décrocher un jour un contrat professionnel, dans les deux clubs clermontois ou ailleurs… Les moyens financiers et humains ont été mis en commun. A parts égales.

« La philosophie auvergnate est portée à son paroxysme, affirme non sans humour Claude Michy. Nous étions sur un terrain de la manufacture Michelin. Il y a désormais un bail emphytéotique pour Clermont Auvergne Métropole. Nous avons créé une société civile immobilière avec l’ASM, où tout est partagé à 50/50. Cela nous a permis de créer un centre de formation que l’on aurait eu du mal à faire tout seul. Au-delà, ces échanges entre les collaborateurs des deux clubs ont permis que les choses évoluent dans le bon sens. Ce projet a été fait par des opérationnels. On est partis de la base. »

Le centre de formation partagé est lancé
Lors de l’inauguration, Pascal Thibault (ASM Omnisports), Claude Michy (Clermont Foot), Eric de Cromières (ASM Clermont-Ferrand) et Alain Tingaud, vice-président de la Ligue nationale de Rugby.

Frédéric Zago, le tout nouveau directeur du centre de formation du Clermont Foot, ne tarissait pas d’éloges sur l’équipement. « Un outil magnifique que j’ai découvert depuis deux jours. Tout est fait ici pour optimiser la performance des jeunes. »

S’il est trop tôt pour tirer un premier bilan de cette cohabitation inédite en France et même en Europe, les premières semaines de fonctionnement laissent augurer de belles perspectives quand d’aucuns s’évertuent toujours à opposer les deux disciplines. Les valeurs de respect, de travail, d’humilité ou encore d’honnêteté n’appartiennent à personne. Il y a juste la volonté de les inculquer et de se les approprier ou pas…


Le centre en quelques chiffres

Sur les 1.800m² de superficie totale, il abrite une salle de performance de 600 m², un cabinet médical, 1 espace balnéo, 6 vestiaires, 1 lingerie, 2 espaces de repos, des salles de réunion, de cours, d’analyse vidéos et des bureaux. Une cinquantaine de jeunes rugbymen et autant de footballeurs le fréquente. Ceux-ci sont encadrés par 22 permanents (12 staff rugby et 10 pour le foot). Sa construction a nécessité un investissement de 3,4 millions d’€.

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.