Trajectoire ascendante pour le HBCAM 63

Trajectoire ascendante pour le HBCAM 63
Les filles de l’équipe première du HBCAM visent cette saison la montée en division 2 (© Vincent Roche – VRO Photographie)

Après un bon début de saison, les handballeuses de la Métropole sont en embuscade. Elles visent une montée en division 2 à la fin de la saison.   

Du beau jeu, du suspense, de l’ambiance… Le gymnase Fleury, à Clermont-Ferrand, a repris des couleurs depuis que les filles du HBCAM 63 ont investi le parquet. Après les grandes heures du basket, les handballeuses puydomoises rêvent elles aussi de haut niveau. Et l’élite n’est vraiment pas loin tant il y a un coup à jouer dans le championnat de Nationale 1. Vincent Salesse, le président, qui est à la tête du club depuis trois saisons, apprécie déjà le changement.

« On attire actuellement entre 500 et 600 personnes, ça marche bien. Le hand est très populaire, les matches sont physiques, il y a du suspense. Franchement, ça ressemble un peu à du rugby en salle avec les mêmes valeurs », observe celui qui, il y a trois ans encore, ne connaissait pas grand-chose à la petite balle ronde.

En bon entrepreneur, le patron d’Organicom a amené de la rigueur et de la professionnalisation afin d’aider le club à se structurer. Son carnet d’adresse a permis également de lui donner une assise financière propice à assoir son développement. Cette saison, le club peut compter sur un budget de 400.000 €. En N1, c’est énorme.

Trajectoire ascendante pour le HBCAM 63
L’arrivée de Vincent Salesse à la présidence a permis de développer considérablement les moyens du club.

 

« On est un peu le PSG de la poule », affirme en souriant Vincent Salesse, qui s’est attaché surtout à développer le sponsoring. Résultat ? Outre 50.000 € d’autofinancement, 250.000 € du budget proviennent de partenaires privés. Le HBCAM fait un peu figure d’extra-terrestre en la matière tant les clubs s’appuient surtout sur les subventions des collectivités locales pour fonctionner. L’argent public s’élève ici à 100.000 €, provenant pour l’essentiel de Clermont Auvergne Métropole.

« On est toujours dans l’optique de soutenir le sport collectif féminin en faisant en sorte que les projets sportifs puissent aller le plus loin possible. Celui du HBCAM se met en place doucement », observe Christine Dulac-Rougerie, l’élue en charge des sports à la Métropole.

Trajectoire ascendante pour le HBCAM 63
Au gymnase Fleury, les matches sont engagés et spectaculaires (© HBCAM)

OBJECTIF : LA MONTEE

La dynamique engagée depuis deux ans ne semble pas devoir s’arrêter. L’arrivée d’un entraîneur supplémentaire, Jamal El Kebouss au côté de Sébastien Modenel, d’un préparateur physique de renom, David Léon (ex-ASM), ont permis d’augmenter les charges de travail.

Sportivement, les interrogations du début de saison ont été levées rapidement malgré la jeunesse du groupe. « On a vite compris qu’on avait le niveau et qu’on avait fait les bons choix dans le recrutement. Ce fut donc rassurant », estime Vincent Salesse.

Après huit journées de championnat, l’équipe pointe à la 4ème place du classement. A deux points seulement des postulantes. Trois défaites, toutes d’un point, ont laissé quelques regrets. Mais rien qui ne devrait entamer la marche en avant.

« Cela se jouera entre Toulouse, La Motte Servolex et nous », est persuadé le président, qui rappelle que Bourg de Péage, Nice et Toulon ne peuvent pas monter car il s’agit de réserves d’équipes professionnelles.

Afin de parvenir à son objectif – « la montée en D2 dès cette saison – le HBCAM 63 n’entend pas lésiner sur les moyens. « On va recruter deux filles au mercato. Nous cherchons une pivot et l’on espère faire revenir notre petite Espagnole Ariadna Molina Morena », affirme Vincent Salesse.

Le club compte bien également faire monter son équipe réserve, qui évolue actuellement en N3. « C’est très important pour nous. »

A plus long terme, il s’agit d’inscrire durablement le hand féminin de haut niveau dans la Métropole clermontoise. « On peut même devenir le club phare de la Ligue Auvergne-Rhône-Alpes. »

En coulisses, Vincent Salesse déplore que le projet du HBCAM génère « beaucoup de jalousie » et qu’il manque « encore un peu d’adhésion ». Qu’importe, lui prépare déjà une future accession en division 2, bâton de pèlerin en marche.

« J’attends le top sponsor, le type capable de mettre 50.000 € sur la table mais aussi des gens qui soient prêts à s’associer à l’aventure. » Avis aux intéressés…


Match amical à Cournon

Afin de ne pas trop perdre le rythme durant cette longue inter-saison, le HBCAM 63 disputera un match amical à Cournon d’Auvergne le 15 décembre, à 15 h, au gymnase Boisset. Les filles de Sébastien Modenel et Jamal El Kabouss seront opposées à celles du Pouzin, un club évoluant en Division 2. L’entrée est gratuite

Partager