Volley : les Panthères ambitieuses

Volley : les Panthères ambitieuses
Une partie de l’effectif a été présenté récemment dans les locaux du Crédit Mutuel Massif Central

Maintenu dans l’élite, le Volley-ball club de Chamalières repart en campagne avec un groupe resserré autour de neuf joueuses professionnelles. Un plan de développement sur trois années a été annoncé.

Après un long intermède, les joueuses du VBC Chamalières retrouvent le chemin des parquets. Après un déplacement au Cannet, elles accueillent dans leur antre de Chatrousse leurs homologues de « France Avenir 24 » le 27/10, à 19 h. L’occasion pour le public de découvrir les cinq nouveaux visages de l’effectif 2018-2019.

Selon Atman Toubani, l’entraîneur, le VBCC a essayé de recruter des joueuses qui avaient déjà connu une expérience en Europe. C’est le cas notamment d’Amanda Brown, une centrale américaine passée par les championnats allemand et grec, ou encore de Diana Arrachea, joueuse colombienne ayant évolué en Allemagne et en Italie. L’équipe enregistre également les arrivées de Yolande Amana Guigolo, passeuse camerounaise au physique impressionnant (1,94m !), de la canadienne Marie-Alex Bélanger, élue « athlète féminine de l’année » dans son pays, et de la Brésilienne Marjorie Correa, une centrale qui évoluait en série A chez elle.

L’effectif, resserré, tentera donc d’exister dans cette Ligue A, après un exercice sportif très difficile. Le club jouera officiellement le maintien. « On peut y arriver », espère Atman Toubani, qui fait remarquer qu’il n’y aura qu’une seule descente cette saison dans un top 14 version féminine. Il faudra aussi « un peu de chance » et ne pas connaître de blessures sérieuses comme celle de Kathleen Gates qui avait plombé la saison dernière.

A l’orée de cette nouvelle campagne, le club promet « de créer l’événement autour d’un spectacle sportif de haute qualité », selon les mots mêmes de sa présidente, Mylène Bardet-Toubani. Cette saison, trois délocalisations seront reconduites à la Maison des sports de Clermont ; la première le 24 novembre. L’équipe s’exportera également du côté de Vichy.

« Nous reconduirons nos trois événements phare, la soirée de la femme, la soirée handicap positif et la soirée de l’enfant. Deux nouveautés sont aussi prévues : un repas à la maison des sports le 2 février et un loto géant le 25 avril dans un lieu tenu secret. »

Lors de la présentation officielle de l’équipe, effectuée à l’Espace Renan du Crédit Mutuel Massif Central, les dirigeants en ont profité pour présenter le « projet VBCC 2021 », un plan de développement triennal destiné à « faire rayonner le club le plus haut possible ».

Pour cela, il a élargi son bureau directeur (8 membres désormais) et compte développer encore plus les partenariats privés. Le budget devrait passer progressivement de 682.000 € cette saison à 830.000 € en 2021. Celui-ci permettra notamment la création d’un centre de formation, que le club espère ouvrir pour la saison 2020-2021. Mais d’ici là, « les Panthères ne vont rien lâcher, elles vont griffer et avancer », a promis la présidente, dans un discours qui se voulait résolument volontariste.

Partager