Emotion autour de Maya l’éléphante

Emotion autour de Maya l’éléphante

« Maya est dans un sale état, et bien trop âgée à 54 ans pour les numéros d’équilibre habi-tuels. Née libre, elle a été capturée en Asie toute jeune et a passé sa vie de cirque en cirque, dans des cages, des camions, d’une ville à l’autre ». Franck Schrafstetter, président de l’association Code animal a déposé plainte le 26 août dernier auprès du procureur de la République de Brive, contre le cirque de la Piste d’or. Ce cirque se produit en ce moment à Clermont-Ferrand, jusqu’au 21 décembre. Maya l’éléphante d’Asie est à l’affiche.
« Notre association n’a rien contre les cirques et les artistes. Mais on ne peut plus accepter le sort de ces animaux. Souvent les éléphants captifs se balancent d’une patte sur l’autre. Ne croyez surtout pas qu’ils dansent. C’est au contraire le symptôme d’un traumatisme stéréotypique, d’une souffrance chronique ».

« La captivité a rendue Maya folle, et a ravagé son corps. Elle a une hanche envahie par l’arthropathie, les pieds arrière rongés par une infection fongique, une queue nécrosée, sans doute gangrenée ». Code animal se base sur le rapport d’un vétérinaire indien, Rinku Gohain, spécialiste des éléphants, qui recommande « qu’une attention urgente soit portée à sa santé physique et mentale, et qu’il soit envisagé de mettre Maya à la retraite le plus tôt possible (…).

Sensibilisé sur la situation de l’éléphante Maya devant se produire à Clermont-Ferrand, Olivier Bianchi, maire de Clermont-Ferrand, a annoncé avoir alerté dès novembre les services vétérinaires de la Direction départementale de la population. Trois inspecteurs des services vétérinaires ont procédé au contrôle des animaux présents, notamment une éléphante d’Asie et quatre tigres. « Ils n’ont constaté aucune non-conformité relative à la protection animale au regard des normes réglementaires en vigueur. Concernant plus particulièrement l’éléphante Maya, ils n’ont observé aucun élément, tant en matière de détention, qu’en matière d’état physiologique, qui motive une action administrative ou pénale particulière », indique la préfecture dans un communiqué.
L’utilisation d’animaux dans les cirques est totalement interdite dans 23 pays : Autriche, Belgique, Danemark, Inde, Mexique … ou partiellement : Allemagne, Argentine, Chine, Espagne, Etats-Unis… Mais pas en France, où cependant 46 communes disent non aux cirques avec animaux : Ajaccio, Chartres, La Ciotat, Pessac, Tourcoing… Plus de rensei-gnements : www.code-animal.com, et www.cirques-de-france.fr

Partager

Laisser un commentaire