Sandero : le miracle Dacia

Sandero : le miracle Dacia
La Sandero 2017 se reconnait à sa face à calandre à rectangles chromés et à son nouveau bouclier.

Savez-vous que la Dacia Sandero est la voiture la plus vendue en France aux particuliers ?  Avec une production mondiale de plus de 500.000 voitures réparties dans quatre usines, la marque fait un tabac sur de nombreux marchés. 

7790 euros ! C’est le tarif de la première Dacia Sandero. Précisons que la version la plus vendue coûte bien plus chère puisque c’est la Stepway (70 % des ventes), au joli look de baroudeuse avec sa garde au sol accrue de 4 cm, ses grosses barres de toit, ses élargisseurs d’ailes et ses sabots de protection. Elle est proposée à 12.600 euros.

Pourtant, avec à peine plus de 10.000 euros, on peut se tourner vers la version Lauréate déjà correctement finie (clim, ordinateur de bord). C’est sur les routes croates que nous avons pu conduire la nouvelle petite Roumaine qui a bénéficié d’un léger rajeunissement esthétique et surtout d’un embourgeoisement de son équipement.

Sa face avant a été modernisée avec une calandre à rectangles chromés avec des phares et feux désormais à Led. La sellerie intérieure est revue, le nouveau volant plus agréable au toucher arbore un dessin plus flatteur, les commandes des glaces électriques sont bien mieux placées sur les portes. Enfin, suprême raffinement, quelques touches de chrome satiné ici ou là donnent une ambiance intérieure plus chaleureuse. Notons également de nouveaux enjôleurs qui imitent merveilleusement les jantes en alliage.

La Stepway essence est animée par le bien connu 3 cylindres 900 cm3 TCe turbocompressé de 90 chevaux qui lui procure des performances (175 km/h) en adéquation avec ce qu’on attend de cette familiale généreuse pour quatre personnes (4,06m) avec leurs bagages (320 litres). Confortable sans être molle, avec une prise de roulis modérée, la Sandero tient honorablement la route, freine bien et ne malmène pas ses passagers plutôt bien assis. Que lui demander de plus ? Deux moteurs diesel au choix de 1,5 l sont également disponibles (75 ch ou 90 chevaux) respectivement plus coûteux de 950 euros ou 1500 euros, ce qui reste raisonnable.

Nous avons pu conduire le tout nouveaux 3 cylindres essence SCe de 1000 cm3 en aluminium de 75 ch. Un moteur qui séduit par sa sonorité, par sa bonne volonté, sa franchise à monter en régime et globalement son agrément. Il affiche une consommation et une pollution en baisse de 10 % par rapport à l’ancien 4 cylindres et 1250 euros de moins que le 90 chevaux. Amplement suffisant parfois, il sera plutôt destiné à ceux qui ont un usage semi urbain de leur Sandero plutôt qu’à des gros rouleurs.  Mais il n’est pas disponible sur la Stepway.

Comme toutes les Dacia, la Sandero a bénéficié d’une bonne remise à niveau au niveau de l’équipement. Désormais, ce serait une contre-vérité de dire que la Stepway est chichement équipée avec une climatisation en série, rétroviseurs dégivrants électriques, jantes 16 pouces, une jolie peinture métallisée sans oublier évidemment la direction assistée, l’ABS et l’ESP obligatoires, ainsi que quatre airbags. Même avec tout cela, elle reste encore 3000 à 4000 euros moins chères que ses concurrentes les plus proches. Les ventes de la Sandero se sont accrues de 30 % en 2016. C’est largement mérité.

Partager

Laisser un commentaire