La fête des Mères ne connaît pas de frontières

Cette année, la fête des Mères sera célébrée en France le dimanche 31 mai. Cette journée est en général l’occasion pour les familles de se retrouver autour d’un bon repas et, pour les enfants, d’offrir un petit ca-deau à leur maman. Mais comment se passe cette fête au-delà des frontières de l’Hexagone ?

La fête des Mères ne connaît pas de frontières
© Thinkstock

Si chaque pays a ses traditions et ses fêtes, celle qui célèbre les mères est commune à bon nombre de nations, 140 environ. Aux quatre coins de la planète, les mères sont célébrées chaque année mais pas toujours à la même date, ni de la même manière.

UN GATEAU

Un gâteau très spécial pour les mamans britanniques ! La fête des Mères date de l’ère antique avec des cérémonies en l’honneur de Rhéa chez les Grecs et des Matronalia chez les Romains. Mais c’est au Royaume-Uni qu’elle réapparaît en premier sous l’ère moderne. En effet, la Grande-Bretagne instaure un Mothering Sunday dès le xve siècle. Lors de cette journée, qui tombe le quatrième dimanche de Carême, il est de tradition de déguster le simnel cake, un gâteau aux fruits et à la pâte d’amande, saupoudré de sucre à la violette.

NUMBER ONE

Les États-Unis ont donné le La ! Outre-Atlantique, la fête des Mères fait parler d’elle dès 1872, mais ce n’est qu’en 1914 que le président Woodrow Wilson la rend officielle. Le Mother’s day est célébré le deuxième dimanche de mai et la façon de le fêter ressemble beaucoup à ce qui se fait en France. Après l’instauration de ce « jour des mères » aux États-Unis, plus de soixante pays ont ajouté la fête des Mères à leur calendrier, parmi lesquels l’Australie, l’Autriche, la Belgique, le Brésil, le Canada, la Finlande, les Philippines, Porto Rico et la Suisse…

LES MERES ET LA VIERGE

Les mères et la Vierge à l’honneur en Europe ! Sur le vieux continent, presque chaque pays a sa particularité. L’Espagne fête El dia de la Madre le premier dimanche de mai et il est d’usage d’aller au restaurant en famille. Les restaurateurs offrent d’ailleurs des fleurs aux mamans ce jour-là. Même jour en République Tchèque mais autre tradition : c’est à l’école que le rendez-vous est donné pour les mamans tchèques. Elles assistent alors à un spectacle organisé par les enfants. En Hongrie c’est aussi à l’école que la fête se passe, mais une semaine plus tard. Les élèves récitent traditionnellement le poème Mamma de Sandor Petofi. Dans le même temps, fleurs et chocolats ont la vedette au Danemark tandis qu’en Italie, ce sont des présents confectionnés par les enfants qui sont offerts. Ce jour-là, stations de radio et chaînes de télévision s’associent à la fête en diffusant des enregistrements de grands chanteurs qui donnent de la voix sur l’air de la Mamma. À noter qu’en Espagne, au Portugal, en Italie et dans la plupart des pays où la religion catholique a beaucoup d’importance, il est de tradition de se rendre à l’église pour honorer la Vierge Marie, symbole de la maternité, en déposant un bouquet de fleurs à ses pieds.

LES ANCETRES

Les ancêtres plus que les mères en Asie ! Dans certains pays, il n’y a pas de fête des Mères à part entière puisque ce sont les ancêtres au sens large qui sont célébrés. C’est le cas en Chine, en Inde, au Japon ou encore au Vietnam. Cette fête s’appelle le Vu Lan. Elle a lieu le 15e jour du 7e mois lunaire et est issue des traditions asiatique et bouddhiste. Les descendants se rendent dans des pagodes pour prier et préparent des offrandes pour les ancêtres et les âmes oubliées. Autre particularité, les enfants portent une rose sur leurs vêtements pour exprimer leur gratitude envers leurs parents.
Ce symbole fort résume ainsi en un geste simple tout l’intérêt de la fête des Mères quel que soit son pays d’origine. Le but de cette journée est de rendre hommage aux mamans et, pour cela, peu importe la manière et les traditions : ce qui compte est sans aucun doute plus intérieur.
Sarah-Louise Peigné
L.S.P.

Partager

Laisser un commentaire