Parole de psy du 29/04/2015

Chaque mois, Karine Mioche, psychologue clinicienne, répond à des questions provenant de lecteurs. Cette fois, il est question de régime…

« Je ne comprends pas, je n’ai aucune volonté lorsque je me retrouve devant le frigo. Alors qu’au travail, j’ai une volonté de fer : je n’hésite pas à mettre les bouchées doubles… J’attaque un régime, je perds quelques kilos et je craque. Ensuite je culpabilise, me trouve nulle et me sens encore plus mal… Après je mange tout ce que je trouve. Comment rompre ce cercle infernal et enfin avoir une silhouette dont je n’aurais pas honte ? « 

Vous savez mettre les bouchées doubles… autant au travail qu’à table… Mais comment réfréner cette énergie qui est la vôtre quand il le faut, c’est à dire lorsque vous vous retrouvez face au frigo ? C’est là où la question de la volonté intervient.

Vous ne parvenez pas à faire preuve de la même volonté dans tous les domaines. Cela n’a rien d’étonnant.La personnalité a plusieurs aspects et les niveaux de confiance peuvent être très inégaux selon les domaines. Au travail vous savez largement faire preuve de volonté, mais pas devant le frigo ni pour un régime. Là, vous craquez. Cela créé en vous un sentiment de culpabilité qui, ensuite, a besoin d’être surmonté. Vous utilisez sans doute, la nourriture pour vous apaiser, juste de le temps de re-culpabiliser…

Le plus important est, au moins, d’atténuer la sensation d’être coupable, car elle ne sert ici qu’à vous dévaloriser et ensuite vous pousse à trouver du réconfort. La nourriture rassure, un peu comme le doudou d’un enfant, mais juste le temps de l’avaler.

Afin de rompre ce cercle, abandonnez l’idée du régime. Vous échapperez ainsi à votre sentiment de culpabilité lorsque le régime échoue, ce qui arrive systématiquement à un moment ou un autre. Votre poids ne diminuera pas, mais au moins il n’augmentera pas. vous n’aurez plus à aller, avec frénésie vous apaiser grâce à la nourriture. Retrouver un certain plaisir à manger, sans se sentir coupable, change la vie !

Mettez des mots sur ce « je me retrouve devant la frigo ». Parler vous permettra de discerner ce qui se produit à votre insu… La prise de poids a plusieurs causes, pourtant, souvent, seul le symptôme (le poids) est attaqué, et la nourriture incriminée. Arrêtez de vous focaliser sur vos régimes, écouter votre corps, pour renaître, extrayez vous des nombreuses couches déposées par la vie, qui dissimulent votre vraie silhouette. Accordez vous le temps de comprendre. Pour cela, il est parfois utile de se faire aider. Vous pouvez parler à un psy ou vous adresser à un centre de nutrition comme il en existe dans certains CHU. Puis agissez. Il est un temps pour tout.

Partager

Laisser un commentaire