PAROLE DE PSY – Obsession et empêchement

Quand je veux faire quelque chose, je repousse sans cesse au lendemain, voire jusqu’au dernier moment. Il m’arrive même de ne pas réaliser ce que je voulais faire. Le pire, c’est qu’en attendant, ça me hante, ça me travaille, je tourne les différentes solutions dans tous les sens. Ça devient une véritable obsession. J’ai toujours en tête cette chose. Alors je suis partagé. Parfois j’analyse cela comme un manque de réelle envie, à d’autres moments, je pense qu’un blocage intérieur m’empêche de réaliser ce que je souhaite.

Le mode de pensée que vous décrivez ressemble à de la rumination mentale. Elle se caractérise par le doute, les scrupules, qui se focalisent sur un sujet. Elle a pour conséquence une inhibition de vos autres pensées et de votre action.
C’est un mode de fonctionnement rigide car c’est toujours le même « scénario ». Quel que soit le projet, l’action est repoussée à plus tard, mais par contre, vos pensées vont bon train. Dans certains cas, vous êtes même bloqué jusqu’à ne rien entreprendre. Vous êtes enfermé dans un cercle infernal.
Cette façon de faire correspond avant tout à une défense psychique. En vous focalisant sur vos pensées obsédantes, – souvent des données objectives -, vous tenez à l’écart l’incertitude qui va avec toute réalisation. Votre souci de maîtrise empêche l’émergence de vos émotions et s’érige comme un rempart à la réalisation.

Une certaine prise de distance vis-à-vis votre réel objectif est nécessaire pour arriver à relativiser les conséquences.
Dans ces procrastinations sans fin, vous fonctionnez en boucle. Dépendant, esclave de vous même. Cela peut avoir des répercussions dans vos liens avec vos proches qui peuvent ne pas comprendre pourquoi vous n’agissez pas tout simplement. Vous finissez par croire, que vous ne voulez peut être pas vraiment ce que vous pensez vouloir…
Alors comment développer vos capacités à agir énergiquement ? Et bien, il n’y a pas de solution miracle valable pour tous. En essayant de mieux vous connaître, vous découvrirez les émotions cachées derrière vos ruminations et des façons de contourner ce qui paralyse votre action. En vous servant de votre capacité à vous analyser, vous pointerez vos propres pièges, ce qui sera un moyen de « déranger » vos défenses.

Partager

Laisser un commentaire