Une médiathèque digne d’Alain Rey

Une médiathèque digne d’Alain Rey
La première pierre a été posée par les officiels © Emmanuel Therond

Les travaux de ce nouvel établissement métropolitain démarrent à Pont-du-Château.

La remise aux normes des bassins de lecture de la métropole clermontoise se poursuit, avec le lancement des travaux de la nouvelle médiathèque Alain-Rey de Pont-du-Château. Alain Rey ? Un natif de la ville, mais surtout, un amoureux de la langue française. Linguiste et lexicographe, génial maître d’œuvre du dictionnaire Le Robert, auteur de chroniques inoubliables, il transforme les mots en une gourmandise à consommer sans modération. L’ancienne médiathèque portait déjà son nom, certes. Mais une mise à niveau s’imposait.

Construit par Clermont Auvergne Métropole (maître d’ouvrage), le nouvel établissement affichera une surface de 600 m2, contre 150 m2 actuellement. A l’intérieur, il sera composé d’espaces dédiés à l’enfance, aux jeux, aux loisirs ou aux études, avec une salle de travail en petit groupe. Un lieu de 75 m2 dédié aux animations sera créé. Les usagers disposeront également d’un agréable jardin de lecture de 150 m2.

Une médiathèque digne d’Alain Rey
Avec son patio intérieur et sa couverture en tuiles, la médiathèque ressemble à une sorte de villa romaine contemporaine © Atelier 4 Architectes

Ouverture à la rentrée 2020

Avec son patio intérieur et sa couverture en tuiles, le bâtiment ressemble à une sorte de villa romaine. D’ailleurs, il va intégrer des pierres antiques retrouvées dans la rivière Allier. Parfaitement intégrée au bâti ancien du centre-bourg, cette médiathèque constituera une liaison urbaine (et piétonne) entre la place de l’Hôtel de Ville et la place Cathier. Des façades vitrées lui donneront un aspect contemporain. Si tout va bien, l’ouverture aura lieu à la rentrée 2020.

C’est l’architecte clermontois Philippe Tixier (agence Atelier 4) qui a imaginé le projet. « La médiathèque va se situer dans le cœur historique de Pont-du-Château. C’est un élément primordial, qui a guidé la conception. L’idée, c’était de faire un bâtiment complètement intégré dans ce cœur patrimonial. Nous avons beaucoup travaillé avec Régis Delubac des Bâtiments de France pour construire ce projet » soulignait-il lors de la traditionnelle pose de première pierre.

Pour Olivier Bianchi, président de Clermont Auvergne Métropole, cet équipement est une « réponse de proximité » permettant à la culture de se diffuser au plus près des populations. Cette médiathèque démontre aussi que les politiques publiques menées par la métropole ne sont pas « désincarnées » mais bien en phase avec les besoins des territoires.

« Un lieu ouvert sur l’imaginaire »

« La médiathèque reste un lieu de sociabilité, de convivialité ; un espace de compréhension du monde. C’est aussi un espace de médiation et un lieu ouvert sur l’imaginaire » a rappelé de son côté Patrick Perrin, le maire de la ville, qui espère que ce projet « redynamisera » le centre-bourg.

Dans son allocution, Béatrice Steffan, secrétaire générale de la préfecture du Puy-de-Dôme, a quant à elle souligné que les médiathèques publiques étaient souvent « la première voie d’entrée vers la culture » pour beaucoup de citoyens. « La première dans le temps d’abord, car c’est le premier lieu culturel qu’ils fréquentent par l’école, et la première dans l’espace : elle est souvent plus proche du domicile que le premier cinéma, le premier musée ou la première salle de spectacle. »

Signe qui ne trompe pas : les médiathèques sont fréquentées par 40 % des plus de 15 ans contre 25 % en 1997. Contrairement aux idées reçues, cette évolution concerne aussi les jeunes générations. Parmi les enjeux d’avenir, l’extension des horaires d’ouverture, mais aussi une meilleure collaboration avec les établissements scolaires.

Partager