Une pièce à vivre sous terre

Avec la crise immobilière et les prix du logement qui flambent, chaque mètre carré est bon à prendre. Conséquence : nos sous-sols se trans-forment de plus en plus en pièces à vivre.

Une pièce à vivre sous terre
Le sous-sol n’est plus laissé à l’abandon mais se transforme volontiers en bureau, en salle de jeux, en chambre ou en cave à vin.

Autrefois, le sous-sol de la maison avait une vocation de stockage. La plupart du temps, il se transformait en véritable caverne d’Ali baba au fil des ans. Mais, avec les prix élevés de l’immobilier, il n’est plus si rare de voir les familles nombreuses investir dans l’aménagement de cette pièce souterraine plutôt que de déménager. Seul hic : cette métamorphose implique des travaux importants pour mettre le lieu en conformité mais aussi pour l’embellir. Et cela à un coût non négligeable : entre 1500 et 2000 € le m², en fonction des réalisations souhaitées.

Des travaux considérables

Enterré, le sous-sol – ou souplex – peut être converti en pièce à vivre, une fois certaines vérifications effectuées. Que ce soit pour y installer un bureau, une salle de loisirs ou encore une chambre, il faut se renseigner auprès du service d’urbanisme de sa commune pour connaître la surface maximale autorisée d’aménagement. De même, si l’espace est supérieur à 20 m2, il faudra établir une déclaration préalable de travaux. Autre point à ne pas négliger : l’humidité, qui touche d’abord les sous-sols. La traiter est alors obligatoire, en drainant le sol autour de la maison ou en appliquant un revêtement étanche sur les murs. De la même façon, tout ce qui concerne l’isolation, le chauffage et la ventilation de la pièce devra être étudié scrupuleusement. L’électricité aussi n’est généralement pas une mince affaire car il faut souvent créer tout un réseau électrique dans le souplex.

Gagner en luminosité et en grandeur

Une pièce à vivre sous terreLa partie décoration du sous-sol n’est pas évidente non plus. Par nature, une pièce souterraine est très mal éclairée et souvent terne. La principale difficulté est alors d’y faire entrer la lumière. Pour remédier à ce problème, la meilleure solution est d’aménager des fenêtres hautes, des soupiraux ou des puits de lumière. S’il n’est pas possible de créer des ouvertures, il faudra alors jouer sur les couleurs, la peinture et le mobilier. Des tons clairs ou pastels sur les murs illumineront la pièce. Pour agrandir l’espace, des parois transparentes laissant apparaître le rez-de-chaussée seront les bienvenues. Autre astuce : un plafond blanc, des suspensions courtes et des meubles bas « repousseront » les murs, donnant ainsi une impression de grandeur. Et si la pièce est suffisamment vaste, un parquet réchauffera l’espace et créera un cocon plus intimiste que le béton.
LSP
Photo(s) : ©Thinkstock

Une pièce à vivre sous terre

 

Partager

Laisser un commentaire