Week-ends aux portes de l’Auvergne

Partir le week-end c’est bien, mais pour aller où ? Voici quelques bons plans suggérés par les comités régionaux du tourisme des régions limitrophes. Le tout à moins de trois heures de Clermont.

A défaut de vols pas chers et pratiques, les Clermontois doivent souvent se rabattre sur la voiture pour partir en week-end. Mais quelle direction prendre ? Nord ? Sud ? Est ? Ouest ? Pour faire le tri, et trouver quelques idées originales, nous avons contac-té les CRT (Comités Régionaux du Tourisme) des régions voisines. Voici leurs suggestions, à moins de trois heures de route… Et hors des sentiers battus.

Des cabanes sur l’eau à la lisère de la Saône-et-Loire

 

Week-ends aux portes de l’Auvergne
A – Depuis son ouverture en mai dernier, le musée Soulages à Rodez a accueilli plus de 130.000 visiteurs. Un vrai succès, à 2h45 de Clermont-Ferrand. © Grand Rodez C. Méravilles

Bourgogne. Pour profiter pleinement de la Bourgogne sur un court week-end, il faut rester au sud-ouest de la Saône-et-Loire… Mais les idées de sorties ne manquent pas ! Le CRT suggère par exemple un petit tour du côté de Bourbon-Lancy. Le Spa Celtô propose plusieurs formules alliant bien-être, rando, gastronomie… et possibilité de faire d’agréables balades à vélo. Iguerande (1h45 de route) mérite aussi le détour pour la maison Troisgros et ses étonnantes cadoles : des éco-gîtes contemporains à l’architecture futuriste… à proximité de la nouvelle voie verte. Envie de dormir sur l’eau ? Le village de Toues Cabanées à Chassenard, à la frontière de l’Allier et de la Saône et Loire, comblera les amateurs d’expériences insolites.
Centre. Le sud de la région Centre est une destination de court-séjour privilégiée. On pense notamment à la Vallée de la Creuse et à la Vallée Noire autour de l’histoire de George Sand. Le domaine dédié à l’écrivain, situé à Nohan-Vic, est une escale agréable. Entourée d’un grand parc, cette belle demeure au cœur du Berry fait rimer poésie et sérénité. Une autre idée possible : découvrir cette micro-région à vélo. Un réseau de boucles cyclables en région Centre est recensé sur le site http://www.marandoavelo.fr/ L’itinéraire Touraine-Berry, dont le point de départ est à 2h30 de Clermont, est particulièrement plaisant.

Utopix et le Vallon du Villaret en Lozère

 

Week-ends aux portes de l’Auvergne
B – Il faut absolument passer une nuit dans les « cadoles » de la Maison Troisgros à Iguerande. 1h45 de route. © Marie-Pierre Morel

Languedoc-Roussillon. Sur deux jours, restez au Nord ! La Lozère recèle de nom-breux trésors. Autour de Mende, le Vallon du Villaret et Utopix conjugent poésie et dé-couverte de la nature. Vous ne savez pas quoi faire le week-end prochain ? Les « Toc-qués du Cèpe » proposent cueillette, marché et dégustations lors d’une fête riche en saveurs ! A La Canourgue – la « petite Venise » locale – un golf de 18 trous à deux pas de l’A75 ravira les amateurs du genre. Pendant que monsieur tape la balle, madame peut même se faire chouchouter au SPA de l’Hôtel Les 2 Rives. Non loin de là, deux possibilités : parcourir les lacets des gorges du Tarn ou voyager en plein ciel dans le futur parc naturel régional de l’Aubrac. Le meilleur aligot du monde est servi par l’inénarrable famille Bastide au buron de Born, perdu au milieu de nulle part à quelques kilomètres de Nasbinals… Ne pas hésiter à franchir la frontière aveyronnaise pour déjeuner chez l’un des plus grands chefs au monde, Michel Bras à Laguiole. Une expérience incroyable.

Geocaching en Limousin

 

Week-ends aux portes de l’Auvergne
C – Dormez dans les arbres à Saint-Martial-Entraygues en Corrèze © CRT Limousin

Limousin. Que diriez-vous d’un nid douillet perché dans les arbres, avec vue pano-ramique sur la Dordogne ? Aux portes du Lot et du Cantal, « Hêtre sous le charme » à Saint-Martial-Entraygues (Corrèze) propose des séjours en cabane à partir de 135 eu-ros. En Creuse, un improbable loft tendance niché dans une grange du XVII vous at-tend au Domaine de la Jarrige à Saint-Vaury. Plus prestigieux, un week-end de décou-verte de la porcelaine de Limoges chez Gérard et Mady Chastagner à Feytiat. Autre initiative intéressante : « Terra aventura », le geocaching « made in Limousin ». Munie d’un GPS ou de l’application smartphone, les randonneurs partent à la découverte du Limousin insolite lors d’une balade thématique de 1 km à 14 kms, avec des indices à relever, des énigmes à résoudre, un trésor à chercher et des petits personnages à col-lectionner. Original !

Millau : un pilier du viaduc ouvert

 

Week-ends aux portes de l’Auvergne
D – Rando et gastronomie au menu dans le futur parc naturel régional de l’Aubrac, à cheval sur trois régions © Jérôme Thérond

Midi-Pyrénées. L’Aveyron constitue également une agréable destination de week-end. Pour les amateurs de sensations fortes, il est désormais possible de visiter la pile la plus haute du viaduc de Millau. Certes, on ne grimpe pas au sommet, mais la sensa-tion de hauteur et l’écho sont étonnants. A voir aussi la ganterie Causse, qui équipe des stars comme Madonna ou Sharon Stone. On vous suggère également de redécouvrir Rodez, qui possède depuis le mois de mai un musée dédié au peintre Pierre Soulages. Depuis son inauguration, il a accueilli plus de 130.000 visiteurs… Un vrai succès, avec en prime une brasserie signée Michel Bras juste à côté.
Rhône-Alpes. Et si vous longiez le Rhône à vélo ? ViaRhôna propose des circuits du Rhône à la Méditerranée, avec de nombreuses étapes, certaines adaptées pour les familles sur un court week-end. Le pays roannais est lui intéressant sur deux jours, notamment pour les amateurs de randos. Enfin, le CRT recommande les fêtes du Beaujolais Nouveau à Beaujeu le troisième week-end de novembre. Des dégustateurs venus des quatre coins de la planète s’y retrouvent depuis 25 ans pour célébrer l’incontournable liqueur bachique. La fête des Lumières à Lyon vaut également le coup d’œil. On peut également pousser jusqu’à Annecy. Trois heures de route, mais quels paysages !

 
Bien chez nous
Et pourquoi pas rester en Auvergne ? Le CRT multiplie les initiatives pour que les locaux restent sur place. On pense par exemple à la carte Very Important Puydô-mois, permettant de profiter de bons plans sur le département. Preuves que les Auver-gnats sont biens chez eux, ils représentent 20 % des visiteurs du site auvergne-tourisme.info et 10 % de la fréquentation des hébergements touristiques, soit 3,2 mil-lions de nuitées. « C’est considérable » analyse Jean-François Joubert, directeur général du CRT.

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.