Qu’est-ce que le dispositif « Coup de pouce énergie » ?

Lancé en février 2017, le dispositif « Coup de pouce énergie » a été renforcé en janvier dernier.

Lancé en février 2017, le dispositif « Coup de pouce énergie » permet aux ménages d’obtenir sous certaines conditions, une prime exceptionnelle pour financer certains travaux d’économie d’énergie (remplacement d’une chaudière individuelle, isolation des combles, des toitures, des planchers bas)

En janvier 2019, ce dispositif a été renforcé afin d’encourager notamment le remplacement de chaudières peu performantes. Maintenant, tous les ménages peuvent bénéficier de cette prime qui est majorée pour les personnes ayant des revenus modestes.

Pour bénéficier du dispositif « Coup de pouce énergie », les travaux doivent respecter certains critères de performance énergétique et être réalisés par des entreprises labellisées RGE. En outre, l’aide doit être contractualisée avec les distributeurs des primes référencés sur le site internet du ministère de la Transition écologique avant la signature du devis.

Le dispositif « Coup de pouce chauffage »

Un ménage remplaçant sa chaudière fioul, gaz ou charbon (hors condensation) par une chaudière biomasse performante, une pompe à chaleur air/eau ou eau/eau, un système solaire combiné à une pompe à chaleur hybride, peut bénéficier d’une prime allant jusqu’à 4 000€ si ses revenus sont inférieurs à un certain plafond (2 500€ dans les autres cas). En cas d’installation d’une chaudière gaz THPE, la prime est de 1 200€ pour les ménages modestes (600€ pour les autres)

Cette aide peut se cumuler, sous certaines conditions, avec le programme Habiter Mieux Agilité de l’ANAH, le crédit d’impôt transition énergétique (CITE) et l’éco prêt à taux zéro.

Le dispositif « Coup de pouce isolation »

Ce dispositif permet de bénéficier d’une prime pouvant aller jusqu’à 20€ par m2 pour les ménages les plus modestes (10€/m2 pour les autres ménages) pour des travaux d’isolation des combles et toitures.

Concernant l’isolation thermique des planchers bas, la subvention peut aller jusqu’à 30€ le m2 pour les ménages les plus modestes (20€ le m2 pour les autres ménages).

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.