Andréa Brouille « Cette première vice-présidence est une reconnaissance symbolique pour le Limousin »

Andréa Brouille « Cette première vice-présidence est une reconnaissance symbolique pour le Limousin »

Après le décès de Gérard Vandenbroucke, Andréa Brouille, la maire de Bessines-sur-Gartempe, et déléguée aux finances et au budget à la Région Nouvelle-Aquitaine, a été élue 1re vice-présidente du conseil régional.

Info Haute-Vienne : Vous avez été élue 1re vice-présidente de la Région Nouvelle-Aquitaine dans des conditions quelque peu particulières…

Andréa Brouille : J’essaie de dissocier les choses. Il n’est jamais agréable de perdre un collègue, un ami en cours de route… Le souvenir de Gérard est là et sera toujours là, mais il y a également ma détermination et mon engagement pour cette nouvelle délégation.

Info : Pour ceux qui vous découvrent, vous êtes également la maire de Bessines-sur-Gartempe depuis 2008…

A.B. : J’ai suivi des études de commerce et j’ai travaillé pendant 10 ans pour un des fleurons de l’industrie française. Je suis, en effet, la maire de Bessines depuis 2008. Je suis aussi conseillère régionale depuis 2010, donc à l’époque de la région Limousin, et présidente du SMALB, le syndicat mixte de l’aéroport de Limoges-Bellegarde. Enfin, je suis la maman de trois ados de 19, 17 et 15 ans.

Info : Que représente cette première vice-présidence ?

A.B. : C’est une reconnaissance symbolique pour le territoire limousin et pour la population. Je suis le bras droit d’Alain Rousset, le président du conseil régional de Nouvelle-Aquitaine. J’ai conservé la délégation des finances et du budget, qui me permet d’avoir une vision transversale des dossiers. La 1re vice-présidence me donne l’opportunité d’apporter un regard spécifique et une connaissance fine du Limousin.

Info : Pour la RN 147, préférez-vous une 2×2 voies ou une autoroute concédée ?

A.B. : Quel que soit le scénario, la Région devra s’engager. En tant qu’habitante du nord de la Haute-Vienne, je penche pour la 2×2 voies de Limoges à Poitiers afin que toutes les communes du territoire en bénéficient. Avec l’autoroute A 147, il n’y aura qu’une sortie à Bellac. L’Etat devra se positionner en juin à la suite de la concertation. Et la Région ainsi que le Département devront également prendre position. A ce titre, Alain Rousset a affirmé qu’il n’imposerait pas son point de vue afin que tout le monde soit sur la même longueur d’onde. Nous ne devons plus nous cristalliser autour des différents scenari pour pouvoir avancer. La RN 147 est un véritable enjeu pour le désenclavement et il ne faut pas que ça dure encore 60 ans !

Info : Vous êtes la présidente du SMALB. La ligne Limoges-Paris est enfin desservie et surtout à des tarifs abordables…

A.B. : La situation a été très compliquée. Mais à la suite d’un travail acharné pendant près de deux ans, avec toutes les collectivités mobilisées pour le territoire, le syndicat mixte de l’aéroport de Limoges-Bellegarde a signé une nouvelle convention pour répondre à deux OSP (obligation de service public) avec la compagnie aérienne Chalair, qui assure les liaisons vers Paris-Orly avec la possibilité de faire l’aller-retour dans la journée, et Lyon avec un « hub » vers d’autres destinations. C’est le seul outil de désenclavement et j’y crois beaucoup. Sur chaque vol, il y a vingt places à 59€ (sous conditions). Nous n’avons pas eu le choix quant à l’aéroport d’arrivée parisien, Roissy n’acceptant dorénavant que les avions d’une capacité de plus de 50 places.

Info : Enfin, comment se porte le budget régional ?

A.B. : Le budget régional est d’un peu plus de 3 milliards d’euros, avec 800 millions en prévision pour l’investissement, et un peu plus de 2,2 milliards d’euros pour le fonctionnement, dont 80% dédiés à des politiques, ou des dispositifs. Nous avons comme objectifs : une épargne brute à 20%, un taux de désendettement inférieur à 7 ans et nous sommes entre 5,5 à 6 ans. Nous n’avons pas à rougir de notre budget.

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.