Les télécommunications du futur tissent leur toile

Les télécommunications du futur tissent leur toile
Avec la 5G, on pourra se connecter de n’importe où

Le volume de données en transit sur les réseaux augmente de jour en jour. Aux échanges quotidiens des humains, s’ajoutent désormais de plus en plus d’objets connectés. Pour éviter la saturation, les opérateurs modernisent constamment leurs équipements.

Début décembre, les téléspectateurs de la Haute-Vienne ont été invités à régler leur télévision à la suite du réaménagement des canaux. Une opération destinée à proposer à la téléphonie mobile des fréquences offrant le gros avantage de porter plus loin. Une aubaine pour les territoires ruraux, car les opérateurs vont pouvoir déployer des relais améliorant nettement la couverture de la téléphonie mobile. Ce sera notamment le cas de Free, qui exploite déjà cette nouvelle portion de fréquence dans d’autres régions.

Orange continue de moderniser la couverture de son réseau sur le département. « Aujourd’hui, 98,4% de la population peut se connecter à la 4G, qui offre un débit honorable. L’an dernier, en Haute-Vienne, nous avons équipé 28 sites avec cette technologie », rappelle Franck Aupetit, le délégué régional Nouvelle-Aquitaine nord d’Orange. L’occasion pour l’opérateur historique français de constater que dans le même temps, les échanges de données ont nettement augmenté sur ces nouveaux relais, démontrant ainsi le bien-fondé de ces investissements. « En attendant d’offrir un meilleur débit sur le réseau fixe à certains foyers, nous proposons des box connectées à la 4G », ajoute-t-il.

Les télécommunications du futur tissent leur toile
Orange déploie la fibre sur les poteaux téléphoniques

Un débit 100 fois supérieur

En ville, en revanche, les opérateurs sont de plus en plus souvent confrontés à l’engorgement de leurs réseaux. Mais, ils vont bientôt disposer d’une nouvelle norme, la 5G.

« Aujourd’hui, les terminaux compatibles n’existent pas encore pour le grand public, mais SFR expérimente grandeur nature les débits offerts par ces nouveaux réseaux, sur Paris, Nantes et Toulouse, car nous souhaitons garder une position de leader sur le sujet », explique Guillaume Fauré, directeur des relations régionales SFR sud-ouest. Les premiers résultats sont encourageants, car cette 5G offre un débit 100 fois supérieur aux offres actuelles de la fibre, avec des temps de latence très réduits, permettant des échanges quasi instantanés et fiables, indispensables au bon fonctionnement des véhicules connectés ou de la télémédecine.

Les télécommunications du futur tissent leur toile
Les opérateurs modernisent constamment leurs relais (© Maxime Dufour)

Connecter les machines

Mais la 5G permettra surtout d’augmenter considérablement le nombre de machines connectées à un relais. « Ces nouvelles antennes seront capables de suivre les terminaux, ce qui améliorera la qualité de service offert aux clients, en permettant aussi d’adapter le débit à la demande, contrairement aux antennes fixes utilisées actuellement qui diffusent en permanence dans toutes les directions », explique-t-il. Les premiers smartphones compatibles ont été dévoilés, il y a quinze jours, au congrès mondial de la téléphonie mobile de Barcelone.

Entretenir le réseau fixe

Pour autant, les opérateurs continuent de déployer la fibre optique dans les foyers, notamment dans les zones rurales, où les habitants peinent parfois à surfer confortablement. A Limoges, c’est Orange qui s’active sur plusieurs fronts pour finir de raccorder la ville et les communes voisines, au très haut débit, mobilisant plus de 200 techniciens, ainsi que quelques sous-traitants. « Aujourd’hui, 66 000 des 120 000 foyers limougeauds peuvent se raccorder à la fibre. Cette progression nous permet désormais de mobiliser l’outil industriel sur les communes de la périphérie », constate Franck Aupetit.

Les télécommunications du futur tissent leur toile
Les téléphones 5G vont bientôt être commercialisés (© Free)

L’opérateur historique a également en charge l’entretien du réseau filaire en cuivre, suspendu à des poteaux en bois. Lorsqu’ils sont en bon état, ces câbles peuvent supporter un bon débit. « En 2018, sur le département, nous avons expertisé 25 000 poteaux, afin de s’assurer de leur solidité, car ils vont également devoir accueillir la fibre optique. La disparition de ce réseau filaire n’est donc pas à l’ordre du jour. En Haute-Vienne, il permet à 92% de nos clients d’avoir accès à la télévision. Nous sommes donc très attentifs à sa bonne maintenance », précise F. Aupetit. En revanche, l’ancienne technologie, qui permettait de relier directement deux abonnés entre eux, est amenée à disparaître. Mais, l’opérateur historique se veut rassurant envers les clients qui ne souhaiteront pas évoluer technologiquement : « Ils pourront conserver leur téléphone actuel, qui sera raccordé à un dispositif permettant d’utiliser les nouveaux protocoles ».

Les télécommunications du futur tissent leur toile
Chaque jour, de nouveaux abonnés sont raccordés à la fibre

Améliorer les débits

Dans le même temps, SFR, qui a récupéré le réseau câblé de Limoges, a modernisé ses installations afin de pouvoir améliorer le service proposé aux 75 500 prises de la ville. « Nous avons étendu la fibre le plus près possible des foyers, pour réserver la partie câblée aux habitations et immeubles, évitant de faire de nouveaux travaux à l’intérieur des logements. Nous pouvons ainsi proposer des vitesses identiques à la fibre », précise Guillaume Fauré, qui confirme l’intention de l’opérateur d’investir sur le reste du département de la Haute-Vienne, à l’horizon de 2022 « car, aujourd’hui, la fibre reste l’outil le mieux adapté à la diffusion des flux vidéo très gourmands en bande passante, raison pour laquelle, nous avons répondu à l’appel d’offre de Dorsal ». Ces travaux visant à préparer l’arrivée des objets connectés, permettent également à certaines zones blanches du territoire de résorber une fracture numérique devenue de plus en plus insupportable.

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.